Aujourd'hui,
URGENT
HCR: le Burkina Faso accueille à ce jour près de 34.000 réfugiés dont 56% d'enfants.
Présidence : les rois de différentes localités reçus en audience le mardi 20 juin par Roch Kaboré.
Mali: une trentaine de morts dans des violences entre Peuls et Dogons dans le centre du pays.
Auto-emploi : le Programme d'autonomisation économique des jeunes et des femmes, crédité d'une enveloppe de 16,5 milliards de FCFA.
Auto-emploi : les jeunes et les femmes burkinabè invités à soumettre leurs demandes de financement dès le 26 juin.
Algérie: un père écope de 2 ans de prison ferme pour avoir suspendu son bébé dans le vide afin d’obtenir des «like» sur Facebook.
Ramadan: 462 infrastructures marchandes de Ouagadougou ont été contrôlées par le ministère du Commerce.
ONU : Zéphirin Diabré participe aux travaux de la 35ème session du Conseil des Droits de l'Homme actuellement à Genève, Suisse.
Centrafrique : accusés d’agressions sexuelles et de participation à des trafics, les Casques bleus congolais chassés de la Minusca.
Bac 2017: le doyen des candidats, Amadou Gazambé, 58 ans, passe l'examen pour la 11ème fois.

Le Mouvement pour le peuple et le progrès (MPP-au pouvoir) se félicite, dans la déclaration qui suit, de sa victoire aux municipales partielles et complémentaires du 28 mai dernier.

Zéphirin Diabré, président de l'UPC, chef de file de l'opposition

L’Union pour la démocratie et le progrès (UPC), parti du chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso, considère le projet de loi portant Code électoral comme un net recul de notre démocratie et s’en explique.

Décédé le mercredi 31 mai dernier en France, Valère Dieudonné Somé a été  inhumé ce lundi 5 juin 2017 au cimetière de Gounghin de Ouagadougou sous une vive émotion. Acteurs du monde politique et économique, amis, parents et admirateurs de l’auteur du discours d’orientation politique (DOP) ont effectué le déplacement du cimetière pour l’ultime hommage au disparu.

Le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation a, dans une démarche participative, partagé avec les responsables des partis et formations politiques, la version provisoire (document de travail) de l’avant-projet de code électoral à l’effet de recueillir leurs observations et amendements.

L’ambassadrice de Cuba au Burkina Faso, Ana Maria Chongo, a séjourné à Bobo- Dioulasso les 1er et 2 juin 2017. Elle a eu une série de visites qui l’a amenée auprès des autorités locales, dont le maire central et le chef de canton. L’ambassadrice s’est également rendue au Centre universitaire Souro Sanou.

Le contrôleur général d’Etat de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC), Luc Marius Ibriga a livré à la presse ce vendredi 2 juin 2017 à Ouagadougou les grandes lignes du dernier rapport en date de son institution. Au cours des échanges, il a tenu à lever toutes les équivoques surtout celle relative à la confusion liée aux malversations financières constatées à la présidence du Faso.

Lorsque nous l’avons rencontré en février dernier pour recueillir cette interview — la dernière qu’il a donnée à la presse au cours de son tumultueux parcours politique —, nous étions loin de nous douter que Valère Dieudonné Somé tirerait sa révérence quelque trois mois après, loin de sa terre natale, dans son ultime combat contre la maladie. Dans cet entretien exclusif qu’il a bien voulu accorder à Fasozine, ce fidèle compagnon du défunt Président Thomas Sankara, concepteur du Discours d’orientation politique du 2 octobre 1983, livrait alors sa radioscopie sur la marche du Burkina Faso, son pays plus d’un an après l’accession au pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré. Et pour celui qui est resté jusqu’à disparition un fervent défenseur de la pensée sankariste, «il n’y a pas d’autre voie pour parvenir à surmonter les défis qui se posent à notre peuple que celle tracée sous la présidence de Thomas Sankara». Une interview qui vaut le détour et dont nous vous proposons ici la version intégrale. Pour l’hommage et pour la mémoire…

Un accord a été signé le 29 mai 2017 entre le gouvernement et le Syndicat autonome des travailleurs du Trésor (SATB) mettant fin à trois semaines de grève dudit syndicat.  « Il s’agit d’un accord équilibré qui ne crée pas de déséquilibre dans le processus de gestion nationale des agents de l’Etat et du système de rémunération », a expliqué Clément Sawadogo, ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, à la fin lors du conseil des ministres du mercredi 31 mai 2017.

Valère Dieudonné Somé, de la Convergence pour la démocratie sociale, est décédé ce mercredi 31 mai 2017 à l'hôpital Claude Bernard de Metz où il était hospitalisé pour des soins. Des personnalités estiment que le décès de ce militant très engagé, « est une véritable perte pour le Burkina Faso».

Le monde politique burkinabè est en deuil selon un communiqué de l'ambassade du Burkina Faso en France. Valère Dieudonné Somé, de la Convergence pour la démocratie sociale, est décédé ce mercredi 31 mai 2017 à l'hôpital Claude Bernard de Metz où il était hospitalisé pour des soins.

Selon un communiqué de presse de la direction de la communication du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, l'agent comptable et le caissier du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (Siao) ont été sommés de rembourser les plus de 200 millions de FCFA.

En marge de la montée des couleurs ce mardi 30 mai 2017 à l’Immeuble du Faso abritant le ministère de la Justice, le Garde des sceaux, Bessolé René Bagoro s’est prononcé sur le dernier rapport de l’Observatoire de la démocratie et des droits de l’homme au Burkina Faso (ODDH), rendu public le jeudi 25 mai 2017.