Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: l'Aïd-el-Kébir (Tabaski) sera célébrée le vendredi 1er septembre 2017 (Fédération des associations islamiques).
Burkina: un deuil national de 72 heures, à compter du mercredi 23 août, a été décrété suite au décès de Salifou Diallo.
Café Istanbul: trois blessés  sont encore hospitalisés à l'hôpital Yalgado Ouédraogo, une semaine après l'attaque terroriste (CHU-YO).
Nécro: la dépouille de Salif Diallo, le président de l'Assemblée nationale décédé à Paris le 19 août, attendue à Ouagadougou mercredi.
Café Istanbul: le MDL Y. Sawadogo, un gendarme grièvement blessé lors de l’assaut contre les terroristes, est décédé ce 19 août 2017.
Sahel: la soldate de 1re classe Bilgo Nadège est l’un des militaires tués dans l’explosion d’une mine (Observateur Paalga).
Sahel: le soldat de 1re classe Tiendrébéogo Franck est l’un des militaires tués dans l’explosion d’une mine (Observateur Paalga).
Sahel: le soldat de 2e classe Koussoubé Sylvain est l’un des militaires tués dans l’explosion d’une mine (Observateur Paalga).
Terrorisme: la Chambre de Commerce appelle les acteurs socio-économiques à se joindre à la marche de soutien aux familles éplorées.
Coopération: le Japon octroie un don de 30 milliards de FCFA pour la réhabilitation de la rocade sud-est du boulevard des Tensoba.

Le Contingent de Police civile burkinabè, fort de trente (30) policiers et gendarmes en mission en République Démocratique du Congo (RDC) a remis la somme de plus de cinq millions (5 000 000) de F CFA au Ministère de la Sécurité pour la lutte contre le terrorisme. C’était le jeudi 27 juillet 2017, en présence du Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité, Simon Compaoré.

Le Syndicat autonome des agents du trésor du Burkina (Satb) et le syndicat national des agents des impôts et des domaines (Snaid) ont tenu conjointement ce jeudi 27 juillet 2017 à Ouagadougou une conférence de presse. Au menu de cette rencontre avec les hommes des médias : expliquer d’une part le processus ayant abouti à l’actuel blocage et d’autre part, clarifier une fois de plus leur position sur la clé de répartition du Fonds commun proposé par l’exécutif.

Le Syndicat autonome des contrôleurs et inspecteurs de travail (Synacit) a entamé, depuis hier mardi 25 juillet, un sit-in de 48 heures devant le ministère de la Fonction publique pour manifester leur mécontentement suite au traitement réservé à leur plateforme revendicative. Il demande aux autorités de se pencher sur leurs revendications afin d’éviter autres mouvements dans les prochains jours.

Les trois régions de gendarmerie du Burkina Faso ont de nouveaux commandants, selon ce communiqué de a direction de la communication de la gendarmerie nationale.

Le général de division Xavier de Woillemont, commandant sortant de la Force Barkhane, a affirmé mardi 25 juillet 2017 que l’armée française n’était pas en mesure de confirmer ni d’infirmer la mort de Ibrahim Malam Dicko, ce terroriste Burkinabè qui a revendiqué des attaques meurtrières au Burkina Faso.

C'est ce qu'affirme le Syndicat national des administrateurs civils, des secrétaires et adjoints administratifs du Burkina Faso (Synacsab), qui a organisé une conférence de presse ce mardi 25 juillet 2017 à Ouagadougou. Le syndicat assure que 70 des 76 préfets relevés par le conseil des ministres au lendemain du sit-in organisé le 28 juin avaient pris part au mouvement. Des sanctions qui ne semble pas impressionner le syndicat, puisqu'il appelle de nouveau ses militants à observer un sit-in du lundi 10 au vendredi 14 juillet pour exiger la satisfaction de sa plateforme revendicative.

Les parlementaires des Etats membres de la Cédéao, de la Mauritanie et du Tchad étaient en conclave à Ouagadougou du 20 au 22 juillet 2017. Durant les 48 heures, ces derniers ont réfléchi sur la problématique du « financement adéquat de la santé, le dividende démographique et les politiques de population et de développement ». Cette rencontre s’est soldée par la prise de 10 engagements dont la baisse à trois enfants au plus par femme d’ici 2030.

Le 18 juillet 2017, un atelier a réuni 250 jeunes du Burkina et une dizaine de départements ministériels à Ouagadougou sous l’initiative du Centre pour le dialogue humanitaire (HDH). Cet atelier vise à échanger sur un certain nombre de préoccupations entre les jeunes et les autorités.

L’Union pour le progrès et le changement, parti du chef de file de l’opposition politique, exclut selon ce communiqué un député de ses rangs et inflige un blâme à un autre. Motif, ils ont refusé de suivre les consignes du parti en votant en faveur de la loi sur la Partenariat public privé (PPP). Le parti accuse en outre le député exclu de manœuvrer dans le but de  débaucher des militants de l’UPC au profit de partis politiques de la majorité.

1 186 agents de sécurité sont mis à la disposition de la Nation burkinabè pour renforcer les effectifs de la police nationale et municipale. Des agents qui ont reçu le savoir, le savoir-faire et le savoir être en deux ans de formation. La cérémonie officielle de sortie de cette 46ème promotion de l’Ecole nationale de police a eu lieu ce jeudi 20 juillet 2017 à Ouagadougou en présence du chef du gouvernement, Paul Kaba Thièba.

L’Union pour la renaissance/Parti sankariste, réclame, dans la déclaration qui suit, la publication du rapport de la commission d’enquête du Conseil supérieur de la magistrature.

Le Chef de file de l’Opposition politique (CFOP), M. Zéphirin DIABRE, a reçu ce  lundi 17 juillet 2017, la visite de courtoisie d’une délégation de l’ONG Helping Hands International (H2i).
A travers cette visite, la délégation conduite par M. Vincent YARO, membre du Comité exécutif de H2i, a présenté l’ONG, ses missions et ses projets au Chef de file de l’Opposition.

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, le Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes initié par le gouvernement est:

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé