Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays

Dans un communiqué administratif du gouvernorat de Fada N’gourma rendu public par nos confrères de la RTB 2 de cette localité, le gouverneur invite les populations à observer une plus grande prudence lors de leurs déplacements et à surtout signaler toute activité suspecte aux forces de sécurité.

Du 30 aout au 5 septembre 2018, Roch Marc Christian Kaboré a séjourné en Chine pour une visite d’Etat, suivie d’une participation au Forum de la coopération sino-africaine (Focac). Ce mercredi 5 septembre 2018, il a tiré le bilan de son séjour. Morceau choisi. 

Du 30 aout au 5 septembre 2018, Roch Marc Christian Kaboré a séjourné en Chine pour une visite d’Etat, suivie d’une participation au Forum de la coopération sino-africaine (Focac). Ce mercredi 5 septembre 2018, il a tiré le bilan de son séjour. Morceau choisi. 

Interpellée le mercredi 29 aout 2018 à son domicile, Safiatou Lopez a été présentée à un juge d’instruction hier lundi 3 septembre 2018. C’est à la suite de cette comparution, qu’elle a été déférée à la Maison d’arrêt et de correction des armées (Maca).

Le Conseil d’information et de suivi des actions du gouvernement (Cisag) a tenu une conférence de presse à Ouagadougou ce mardi 4 septembre 2018. Au cours de cette rencontre, il a été question de la situation sécuritaire difficile dans le pays et du nouveau code électoral adopté le 30 juillet dernier.

Ceci est la déclaration du chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré sur la journée nationale de protestation contre la gouvernance de la majorité présidentielle que l’opposition politique organise le samedi 29 septembre 2018.

Image d'illustration

L’opposition politique burkinabè, rassemblée autour de son chef de file, a annoncé, à travers une déclaration solennelle ce mardi 4 septembre 2018 en son siège, une journée nationale de protestation par une marche-meeting le samedi 29 septembre 2018.

Image d'illustration

Dans cette déclaration parvenue à notre rédaction, le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) donne sa lecture sur la situation nationale : des attaques à répétition contre les forces de sécurité à l’arrestation de Safiatou Lopez en passant par « les bavures policières inacceptables ».

La journée du dimanche 2 septembre 2018 a été très active pour le président Roch Marc Christian Kaboré et sa délégation qui séjournent en ce moment en Chine. Elle a débouché sur la signature de deux accords.

Dans ce communiqué, le parquet du tribunal de grande instance de Ouagadougou donne les raisons de l’arrestation le mercredi dernier de l’actrice de la Société civile, Safiatou Lopez/Zongo. Pour le procureur du Faso, l’intéressée serait impliquée dans une tentative de faire évader des détenus de la Maison d’arrêt et de Correction des Armées (MACA).

Dans cette déclaration, l’opposition politique s’indigne de la manière dont Safiatou Lopez a été arrêté mercredi dernier. Elle estime que la gendarmerie pouvait se passer de l’important dispositif déployé surtout que l’intéressée est une personne qui ne vit pas dans la clandestinité. Outre cela, l’opposition exige que le pouvoir en place étale les preuves liées à cette arrestation.

Photo: Présidence du Faso

Honneurs militaires, hymnes nationaux burkinabè et chinois, revue de troupes sur fond d'un instrumental burkinabè joué par une fanfare de l'armée chinoise, acclamations par des enfants ...c'est par la grande porte que le Burkina a signé ce vendredi 31 août 2018 son retour dans le cercle des amis de la Chine. 

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé