Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l‘économiste Abdallah Hamdok, ancien collaborateur des Nations unies, a prêté serment comme Premier ministre
Mali: 5 morts dans l'attaque d'un convoi militaire au centre du pays
Burkina: les cinq militaires portés disparus suite à l'attaque de Koutougou ont été retrouvés "tous vivants" (Armée nationale)
Kampti (Poni): 7 morts dans des éboulements de mines d’or artisanales
Etats-Unis: le FMI critique ouvertement la politique commerciale de Donald Trump
Cameroun: le chef des séparatistes anglophones condamné à la perpétuité
Italie: le président du Conseil Giuseppe Conte annonce sa démission
Ouagadougou: un important lot de poulets impropres à la consommation déversé à l’arrondissement 6, une enquête ouverte
Burkina: le bilan actualisé de l'attaque de Koutougou est de 24 militaires tués, 5 disparus et 7 blessés
Burkina: 40 terroristes tués après l’attaque de Koutougou (AIB)

Le viol et l’inceste sont des crimes punis par les différentes lois en vigueur. Un seul hic demeure : les victimes de ces agressions sexuelles  sont marquées à vie et souvent ont peur d’en parler pour éviter le regard de la société. Mais pour le chorégraphe Seydou Boro, il faut en parler pour que ces victimes soient soulagés et essayent d’oublier ces moments horribles. « Kotéba» est sa dernière création chorégraphique et au cours d’une quarantaine  de minutes, par des mouvements synchronisés du corps, il en parle sans tabous, torse nu et en tunique rouge, symbole fondamental du principe de vie.

Du 20 juillet au 3 aout 2019, une soixantaine de réfugiés ont pris part à la première session des ateliers de danse et de musique entrant dans le cadre du projet « Hors limite ». Initié par le Centre de développement chorégraphique (CDC) « la Termitière » en collaboration avec l’association Nèma, l’objectif dudit projet est de permettre aux jeunes réfugiés internés dans les camps de retrouver la confiance, de garder espoir et de reprendre corps avec le milieu ouvert.

©Dr

La 11e édition de « Engagement féminin » est à sa phase finale qui est la restitution des ateliers de danse. La première soirée de restitution est intervenue le vendredi 26 juillet 2019 dans la soirée au CDC La Termitière.

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme a organisé le  jeudi 25 juillet 2019 une conférence de presse. Objectif : dévoiler les grandes lignes des prochaines journées culturelles Ivoiro-burkinabè qui se tiendront en marge du 8e Traité d’amitié et de coopération (TAC) prévu se tenir du 27 au 30 juillet 2019 à Ouagadougou. 

©Dr

« La danse, c’est une thérapie qui peut réparer des blessures, soigner l’esprit et le corps. C’est aussi un outil de méditation et de réconciliation ». C’est dans cette optique que le Centre de développement chorégraphique (CDC) « la Termitière » en collaboration avec l’association Nèma a porté sur les fonts baptismaux le projet « Hors limites ». Le lancement officiel du projet, dont l’objectif est de permettre aux jeunes réfugiés internés dans les camps de retrouver la confiance, de garder espoir et de reprendre corps avec le milieu ouvert, est intervenu le samedi 20 juillet 2019 à Ouagadougou.

La 11e édition de « Engagement féminin » bat son plein. Cette édition se tient du 1er au 27 juillet 2019. Une table ronde entrant dans le cadre de ce projet  a été organisée dans la soirée du samedi 20 juillet 2019 à l’Institut Goethe.

La 11e  édition de la Harpe de l'excellence -une compétition de musique- se tient du 21 juillet au 15 septembre prochain à Bobo-Dioulasso. La cérémonie de lancement de la compétition a eu lieu le dimanche 21 juillet 2019 à Ouagadougou. Cette édition est placée sous le patronage du gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou.

Dans le cadre des activités qu'il organise annuellement, le club littéraire de L'Aurore (Clita) a organisé une cérémonie de remise des prix aux lauréats  de la 6e  édition de son concours littéraire dénommé « les 8e  merveilles ». Cette cérémonie, placée  sous le parrainage du conseiller spécial du président du Faso chargé de la culture et du tourisme Dr Patrice Kouraogo , s'est tenue le  jeudi 18 juillet 2019 à Ouagadougou.

©Dr

Le chanteur sud-africain Johnny Clegg est mort à l'âge de 66 ans ce mardi 16 juillet 2019. Il luttait contre un cancer du pancréas, depuis quatre ans. Surnommé le "Zoulou Blanc", il a beaucoup combattu contre l'apartheid. Il est devenu célèbre dans le monde et dans l'Hexagone pour ses positions et surtout son titre « Asimbonanga » dédié à Nelson Mandéla.

Après la sortie de son single «Kongossa» en 2018 en collaboration avec la Camerounaise Lady Ponce, Tiga Wendwaoga Désiré Ouédraogo connu sous son nom d’artiste Dez Altino dit le «Prince national» a, au cours d’une conférence de presse animée le samedi 13 juillet dernier à Ouagadougou, présenté son 6e  album baptisé «Beogo».

Le Burkina Faso a obtenu auprès du patrimoine mondial de l’Unesco, l’inscription de ses sites de métallurgie ancienne, après les succès avec les ruines de Lorépeni et du parc Arly Pendjari.

Dans la soirée du vendredi 28 juin dernier à Ouagadougou, l’artiste Bam Rod à l’état civil Raudrik Alidou Bamogo a, au cours d’une conférence de presse, présenté sa première œuvre discographique «Wisgue» signifiant «Bats-toi» en langue nationale mooré, selon son staff. 

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé