Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la Coodination des syndicats du ministère de l'économie et des finances (CS-MEF) empêchée de tenir son piquet de grève (CGT-B)
Mali: au moins douze morts à Boulikessi, près du Burkina Faso (RFI)
Afrique: le Zimbabwe a postulé pour rejoindre le Commonwealth qu’il avait quitté au début des années 2000
Burkina: Human Rights Watch dénonce des meurtres commis par des terroristes et l’armée burkinabè(rapport)
Burkina: un soldat de la GSPR tue sa copine avant de se suicider, une enquête ouverte par la gendarmerie 
Basnéré (Soum) : un catéchiste et son épouse enlevés dimanche 20 mai 2018
Niger: 17 morts lors d’une attaque à Aghay, près de la frontière malienne (RFI)
Hadj 2018: le délai des inscriptions prolongé à la fin du Ramadan (communiqué)
Galian 2018:  Dabadi Zoumbara des Editions Le Pays «super» lauréat 
Kenya: les braconniers bientôt passibles de la peine de mort (France 24)

Après «L’heure de gloire» en 2015, l’artiste musicienne Pam Luster sort son second opus intitulé «Tous frères». De 6 titres, l’album a été présenté à la presse ce samedi 17 mars 2018 à Ouagadougou.

Photo: Burkina 24

Débutée le 2 mars dernier, la 5e édition des Journées cinématographiques de la femme africaine de l’image (JCFA) a clos ses portes le mercredi 7 mars 2018 dans la salle de spectacle du Cenasa. Selon le délégué général du Fespaco, Ardiouma Soma, la présente édition a tenu toutes ses promesses. Cependant, le seul point noir a été la double attaque terroriste du 2 mars dernier qui a endeuillé le Burkina Faso. Une minute de silence a été observée à la mémoire des 8 militaires tués.

En marge de la 5e édition des Journées cinématographiques de la Femme africaine (JCFA), s’est ouvert ce lundi 5 mars 2018, le premier rendez-vous de « Galerie ciné-équipements ». Il s’agit d’une exposition-vente d’équipements intervenant dans la réalisation de films, qui se tient jusqu’au 7 mars prochain, dans l’enceinte de l’Institut supérieur de l’image et du son (ISIS). A travers cet événement, le comité d’organisation avec à sa tête Mamounata Nikièma entend faire découvrir aux cinéphiles les outils et la fonctionnalité du matériel cinématographique.  

La 10e édition des Résidences panafricaines d’écriture, de création et de recherche théâtrales (Récréâtrales) a été officiellement lancée ce mercredi 28 février 2018. C’est dans une ambiance aux couleurs de ce festival que les grandes lignes ont été dévoilées aux médias, dans l’enceinte du « Théâtre des Récréâtrales », sis à Bougsemtenga, dans le quartier de Gounghin à Ouagadougou. 

L’artiste musicien Joseph Salemberé, dit Salambo ou encore appelé l’homme du peuple repose désormais au cimetière municipal de Gounghin. Décédé le 27 février dernier, ce « doyen » de la musique burkinabè a été accompagné à sa dernière demeure ce samedi 3 mars 2018.

Image d'illustration

La première édition du festival panafricain de la série de Ouagadougou « Série Series » s’est ouverte officiellement en fin d’après-midi ce mardi 27 février 2018 à l’Institut Français de Ouagadougou. De façon sobre et solennelle, les acteurs du cinéma entendent  à travers ce rendez-vous, donner plus de visibilité à ces talents que regorge l’Afrique en matière de création dans l’univers de la série. C’est la série « Guyanne » dans laquelle intervient Issaka Sawadogo, par ailleurs président du comité d’organisation du festival, qui a été projetée pour ouvrir ledit festival. 

La 5e édition des Journées cinématographiques de la femme africaine de l’image (JCFA) se tiendra à Ouagadougou du 2 au 7 mars 2018 selon ce communiqué de presse de la Délégation générale du Fespaco. La présente édition est placée sous le thème : « La professionnelle africaine face aux défis du numérique ».

L’artiste musicien burkinabè Moussa Joseph Salemberé dit « Salambo » est décédé ce mardi 27 février 2018 à Ouagadougou de suites de maladie. Il était âgé de 74 ans.

Du 27 février au 1er mars prochain, se tiendra dans la capitale burkinabè le festival panafricain de la série de Ouagadougou dénommé «Série Series». A la veille de la cérémonie d’ouverture de ce festival panafricain dédié aux séries, le comité d’organisation a animé un point de presse ce lundi 26 février 2018 à Ouagadougou. L’objectif était de faire le point en présence des partenaires venus d’Europe pour apporter leurs expériences au festival.

Du 27 février au 1er mars prochain, se tiendra dans la capitale burkinabè le festival panafricain de la série de Ouagadougou dénommé «Série Series». Ce vendredi 23 février 2018 à Ouagadougou, les organisateurs étaient face aux hommes de média pour décliner les grands axes de cet évènement.

La capitale burkinabè va abriter du 27 février au 1er mars 2018 la première édition du Festival panafricain de la Série de Ouagadougou. Ce festival, une première en Afrique, se veut une plateforme de rencontre professionnelle sur la problématique des séries télévisuelles en Afrique. Dans cette interview accordée à Fasozine, l’acteur burkinabè Issaka Sawadogo, l’un des promoteurs de cet événement dédié à la série africaine, donne les grands axes et les enjeux de ce festival qui ambitionne suivre les pas du Fespaco, la biennale du cinéma africain.

Nommé chef le 26 février 1990 par le Mogho Naaba Baongo, empereur des mossis, le Larlé Naaba Tigré a animé une conférence de presse, ce mercredi 21 février 2018 à sa résidence, pour annoncer la tenue de la fête coutumière marquant son 28ème anniversaire de règne dénommé «Nabasga». Cette fête qui aura lieu les 24 et 25 février prochain à sa résidence, sera le lieu pour le Larlé Naaba de faire des rites pour demander à Dieu et aux ancêtres d’assurer la paix et la stabilité au Burkina Faso.

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé