Aujourd'hui,
URGENT
Justice: le procureur du Faso se défend d'avoir voulu humilier l'homme d'affaires Inoussa Kanazoé.
Paludisme : environ 9,8 millions de cas de  enregistrés au Burkina au cours de l'année 2016 (PNLP). 
Santé: le paludisme a tué, l'an dernier, 4.000 personnes dont 3.000 enfants au Burkina (PNLP).
Ouaga : des commerçants manifestent devant le palais de justice pour demander la libération de l’homme d’affaires Inoussa Kanazoé.
Enseignement : le Président du Faso offre 3025 livres d’une valeur de 56 millions de F CFA aux universités publiques du Burkina Faso.
France: le candidat des Républicains, François Fillon, appelle à voter pour Macron au second tour.
France: Emmanuel Macron et Marine Le Pen qualifiés pour le second tour de la présidentielle  (Estimation).
Football:  le président de la FBF, Sita Sangaré,nommé membre de la commission de développement de la FIFA.
Immigration: partis en Libye à la recherche de l’eldorado, 154 burkinabè ont été rapatriés ce 20 avril au Burkina.
Médias: après 4 ans d’interruption, la radio rurale a officiellement redémarré ses activités, le 20 avril 2017.

Les prix spéciaux visent à encourager tout donateur accompagnant la promotion du cinéma africain. Sont concernés sont les 160 films sélectionnés pour la présente édition. Les donateurs sont les institutions, les Etats, les structures privées et les associations. Pour cette édition, 13 partenaires de la biennale ont décidé de décerner des prix. Douze remettront les leurs le vendredi 3 mars prochain et le 13è partenaire, qui est l’Union européenne, octroiera trois prix à la cérémonie de clôture du Fespaco.

Pour la première fois au Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), l’Union européenne conjointement avec le secrétariat des Etats ACP, instituent un prix pour la promotion des films ACP primés dans la sélection officielle. L’information a été donnée par Stephano Manservisi, directeur général du Développement et de la Coopération internationale de la Commission européenne qui effectue une visite officielle au Burkina en marge du Fespaco 2017.

Le 18ème Marché international du cinéma et de la télévision africain de Ouagadougou (Mica) a ouvert officiellement ses portes au monde du cinéma ce dimanche 26 février 2017 à Ouagadougou sous le parrainage du directeur général de la Commission européenne, Stefano Manservisi. Cette année, le marché a fait peau neuve afin de mieux servir les créateurs de programmes.

Le rendez-vous du Marché international du cinéma a ouvert ses portes dans la matinée de ce dimanche 26 février 2017. Comme toute activité, les professionnels du 7ème art ont exprimé leurs attentes d’ici la clôture de ce Mica que se veut plus que prometteur.

Maï la Bombe, actrice, comédienne ivoirienne

Le moteur tourne depuis le samedi 25 février 2017 à la 25e édition du Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Aussitôt lancé que le Marché international du cinéma africain (Mica) s’est installé en plein cœur de Ouaga 2000 où professionnels du métier du cinéma se côtoient afin de s’offrir des opportunités d’affaires.  A cette occasion, certains acteurs que nous avons rencontré se prononcent.

Retenu pour l’ouverture de la 25è édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), «FrontièreS» de la réalisatrice burkinabè Apolline Traoré, était à l’affiche ce dimanche 26 février au ciné Burkina. Après «Sous la clarté de la lune» au Fespaco 2005, «Moi Zaphira» à l’édition de 2013, Apolline Traoré revient à cette édition 2017 de la biennale avec son dernier long métrage, «Frontières», qui pose un regard sur les entraves à la libre circulation.

Le réalisateur ivoirien, Kramo Lanciné Fadika, vainqueur de l'Etalon d'or de Yennenga en 1981 avec son film « Djeli » a désormais sa statue en bronze sur la colonne de bronze dédiée aux lauréats des éditions du Fespaco. L'inauguration de son effigie en bronze est intervenue ce dimanche 26 février 2017 sur l'avenue Thévénoud, à proximité de la place des cinéastes de Ouagadougou. C'était devant le gotha du monde cinématographique africain. Dans cet entretien qu'il a accordé à Fasozine, le réalisateur s'est dit ému de voir sa propre statue en étant vivant.

Les cinéastes africains ont rendu hommage à leurs devanciers décédés. C’était au cours de la cérémonie de libation tenue ce dimanche 26 février 2017 dans la matinée au rond-point des cinéastes. Cette activité traditionnelle d'hommage se tient à chaque édition de la biennale du cinéma africain au lendemain de la cérémonie d'ouverture.

Moteur, ça tourne, action ! La 25e édition du Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a officiellement été lancé ce 25 février 2017 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie présidée par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

En marge de la 25è édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, le groupe Vivendi, par le biais de sa filiale Canal+, a offert une salle de cinéma ultramoderne -«Canal Olympia»- au Burkina Faso. Ce joyau architectural a été inauguré ce vendredi 24 février par le président Roch Marc Christian Kaboré.

Réseau international d’associations installées en Afrique et en Europe qui crée et gère des unités mobiles de projection à destination des régions enclavées et/ou des populations défavorisées, le Cinéma numérique ambulant, très engagé dans la diffusion cinématographique, compte bien mettre les petits plats dans les grands pour faire rayonner le 7e art à l’occasion de cette 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou.

Son frère ainé, Idrissa Ouédraogo, a été le premier réalisateur burkinabè à avoir remporté l’Etalon d’or de Yennenga en 1991. Rigoureux dans sa méthode de direction, Tahirou Tasséré Ouédraogo espère lui aussi décrocher le graal au soir du samedi 4 mars 2017 avec son deuxième long métrage, «Thom».