Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la Coodination des syndicats du ministère de l'économie et des finances (CS-MEF) empêchée de tenir son piquet de grève (CGT-B)
Mali: au moins douze morts à Boulikessi, près du Burkina Faso (RFI)
Afrique: le Zimbabwe a postulé pour rejoindre le Commonwealth qu’il avait quitté au début des années 2000
Burkina: Human Rights Watch dénonce des meurtres commis par des terroristes et l’armée burkinabè(rapport)
Burkina: un soldat de la GSPR tue sa copine avant de se suicider, une enquête ouverte par la gendarmerie 
Basnéré (Soum) : un catéchiste et son épouse enlevés dimanche 20 mai 2018
Niger: 17 morts lors d’une attaque à Aghay, près de la frontière malienne (RFI)
Hadj 2018: le délai des inscriptions prolongé à la fin du Ramadan (communiqué)
Galian 2018:  Dabadi Zoumbara des Editions Le Pays «super» lauréat 
Kenya: les braconniers bientôt passibles de la peine de mort (France 24)

Le Syndicat national des travailleurs de la culture et du tourisme (Synatract) à travers une conférence de presse tenue ce jeudi 11 janvier 2018 à Ouagadougou, a exhorté le gouvernement à tenir ses « promesses » quant à la satisfaction de leur plateforme revendicative. 

Le Bureau burkinabè des droits d’auteurs (BBDA) a publié en début d’année 2018, son rapport annuel de gestion des droits d’auteurs et droits voisins des créateurs d’œuvres au Burkina. Selon ce rapport, ce sont au total 470.746.800 FCFA qui ont été perçus par les membres de l’institution en 2016 contre 380.214.273 FCFA en 2015.

Après plusieurs années aux côtés de son oncle Bil Aka Kora, l’artiste musicienne Ka Cora sort son premier album. Intitulé «Anou Wooro» ou encore dans l’ombre de ma mère, cet album se veut le déclic de la carrière artistique de Reine Kakora Alobou à l’état civile.

 «Refugees welcome» est un projet qui vise à autonomiser les personnes réfugiées, à les former dans les techniques de pédagogie et de faire des ateliers avec les enfants afin qu’ils puissent à leur tour faire des ateliers dans les camps de réfugiés. C’est l’objectif d’un atelier de formation au profit des réfugiés au Burkina dont la restitution s’est faite le 15 décembre 2017 au Centre Napam Beogo de Ouagadougou.

Les 23 élèves de la deuxième promotion du projet de formation artistique pluridisciplinaire, Yeelen Don,  ont reçu ce samedi 16 décembre 2017 à Ouagadougou leur certificat de fin de formation. Après trois années de formation au Centre de développement chorégraphique (CDC) la termitière, ces jeunes sont désormais aptes à servir professionnellement le monde culturel burkinabè et africain. Les élus du jour ont choisi comme nom de baptême « Souleymane Porgo, pour sa rigueur et sa vision multiple de l’art ». 

La 13e édition du festival Ciné droit libre (CDL) a clos ses portes ce samedi 16 décembre 2017 après une semaine d’activités. Mais dans la matinée de ce samedi, l’invité d’honneur du festival, l’ancien footballeur français, Lilian Thuram a échangé plus deux heures avec le public venu participer à la conférence publique tenue à l’Institut français de Ouagadougou. Droit au but, le conférencier du jour a répondu sans ambages à toutes les questions.

L’acteur principal de Thom, Franck Alain Bagré (gauche), a représenté le réalisateur au festival

Le film «Thom» du réalisateur burkinabè Tasséré Tahirou Ouédraogo a été sacré meilleur film de fiction long métrage à Toukountchi festival de cinéma du Niger. La 2e édition de ce festival s’est tenue du 6 au 9 décembre 2017 à Niamey par l’Association nigérienne des ciné-clubs et critiques de cinéma(ANCCCC).

Orange Burkina récidive avec son concept «Indépendance Day 2017». Pour la 2è fois, la compagnie de téléphonie mobile lance à l’occasion de la fête de l’indépendance du Burkina, un single qui prône la cohésion sociale, le respect de l’autorité et des aînés. Lancée le jeudi 7 décembre 2017, l’œuvre a connu la participation des artistes Smarty, Donsharp et Eunice Goula.

Photo: Burkina 24

Pour  une meilleure organisation de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui se tiendra du 23 février au 2 mars 2019, la délégation générale dudit rendez-vous a initié un atelier international de réflexion du 30 novembre au 2 décembre 2017. Après 72 heures de travaux, les professionnels du 7e art africain et de sa diaspora ont formulé ce samedi 2 décembre 2017, jour de la clôture, des recommandations pour la bonne tenue de l’édition à venir, qui est celle qui commémorera le cinquantenaire de la biennale.

La deuxième édition des Sotigui Awards, cérémonie de récompense des acteurs comédiens burkinabè, Africains et de la diaspora a eu lieu le 2 décembre 2017, dans la somptueuse salle Canal Olympia de Ouaga 2000. Noufissa Benchehida du Maroc, dans le film Albath aani asoulta almafkouda (à la recherche du pouvoir perdu), est repartie avec l’or.

Le programme culture et développement du royale du Danemark a pris fin le week-end dernier par un concert des artistes participants pour dire merci à leur partenaire. Notamment les lauréats de jazz performances 2017 avec comme attraction, un concert live de l’artiste Bill Aka Kora.

Photo: Burkina 24

Jeter un regard à la fois rétrospectif et prospectif sur le rôle et la place du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), tel est l’enjeu majeur de la tenue d’un atelier international de réflexion. Cette session de 72 heures qui a ouvert ses portes ce jeudi  30 novembre 2017 à Ouagadougou, intervient en prélude à la 26e édition de la biennale du cinéma africain, prévue du 23 février au 2 mars 2019, dite édition qui célébrera les 50 ans d’existence du festival.

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé