Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la Coodination des syndicats du ministère de l'économie et des finances (CS-MEF) empêchée de tenir son piquet de grève (CGT-B)
Mali: au moins douze morts à Boulikessi, près du Burkina Faso (RFI)
Afrique: le Zimbabwe a postulé pour rejoindre le Commonwealth qu’il avait quitté au début des années 2000
Burkina: Human Rights Watch dénonce des meurtres commis par des terroristes et l’armée burkinabè(rapport)
Burkina: un soldat de la GSPR tue sa copine avant de se suicider, une enquête ouverte par la gendarmerie 
Basnéré (Soum) : un catéchiste et son épouse enlevés dimanche 20 mai 2018
Niger: 17 morts lors d’une attaque à Aghay, près de la frontière malienne (RFI)
Hadj 2018: le délai des inscriptions prolongé à la fin du Ramadan (communiqué)
Galian 2018:  Dabadi Zoumbara des Editions Le Pays «super» lauréat 
Kenya: les braconniers bientôt passibles de la peine de mort (France 24)

Désiré Wendyam Yaméogo est plus connu sous le pseudonyme de HD 44 dans le milieu artistique burkinabè. Enseignant de son état, il a décidé de mettre son talent musical au service des mélomanes. Après un premier en 2012, il récidive avec un deuxième album dans lequel, il rend hommage à sa marraine.

La deuxième édition de Ouaga film Lab, plateforme de développement et de coproduction de projets cinématographiques, se tient du 11 au 23 septembre 2017 à Ouagadougou. Ce lundi 11 septembre, les organisateurs ont animé une conférence de presse pour donner les grandes articulations de cette deuxième édition.

Longtemps sollicité par ses fans pour son talent, le bassiste Achille Ouattara depuis Bruxelles, sa terre de résidence, sort enfin son premier album. Baptisé « Douahou », l’œuvre a été entièrement enregistré à Bruxelles et comporte 7 titres.

Les compétions dans les disciplines d’expressions traditionnelles deviennent  uniquement régionales. Le premier de chaque région se produira en exhibition sur plusieurs plateaux à la Semaine nationale de la culture (SNC). «Cette option permet de valoriser d’avantage nos troupes traditionnelles qui n’ont pas de cadre d’expression en dehors de la SNC », a expliqué, jeudi, le directeur général de la SNC, Golo Barro.

«Frontières», le dernier film de la réalisatrice burkinabè Apolline Traoré a été projeté jeudi 19 août 2017, au ciné Rialto d’Amsterdam, à l’occasion de la 8è édition du «World cinema Amsterdam», le festival du cinéma mondial de la cité qui se déroule du 17 au 26 août prochain.

Etabli depuis 13 ans maintenant à New York, aux Etats-Unis, Kiswendsida Gérard Koala, très attaché à la culture de sa terre natale, crée, en 2015, le Festival Ouaga New York afin de faire vivre la culture burkinabè dans cette ville américaine en symbiose avec la diaspora. Fasozine a rencontré pour vous celui qui faisait partie, dans les années 2000, du grand cercle des opérateurs culturels et promoteurs de spectacles burkinabè les plus en vogue, et qui est aujourd’hui agent social et disc-jockey à New York. Il aborde entre autres, avec notre reporter, les grandes articulations de son événementiel, dont la troisième édition se tiendra du 15 au 17 septembre 2017.

Du 17 au 28 août prochain, se tient dans la capitale burkinabè la 14ème édition du Festival scientifique et culturel des clubs Unesco universitaires de l’Afrique de l’ouest (Fescuao). La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce samedi 19 août 2017 en présence du représentant du ministre en charge de l’Enseignement scientifique, Urbain Couldiaty.

Les organisations professionnelles des médias et d’entrepreneurs culturels lèvent les sanctions qu’ils avaient prisent contre les membres d’un regroupement d’artistes musiciens après l’agression du animateur de Radio Oméga en fin juin.

Arrivé au Burkina Faso dans les années 1990, Berni Goldblat décide de s’installer à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du pays. Il cofonde l’association Cinomade qui vise à sensibiliser les populations rurales à travers le cinéma itinérant. Il crée également «Les films du Djabadjah», une société de production audiovisuelle. Depuis 2012, il se passionne pour la réhabilitation du Ciné Guimbi. Un projet généreux et humain sur lequel il a bien voulu éclairer les lecteurs de Fasozine. Entretien.

«Ce manuel montre des stratégies qui ont réussi ailleurs, afin que l’Afrique s’inspire de ces expériences pour réduire la pauvreté et non pas réinventer la roue». Ces propos de l’ex président de la République fédérale du Nigéria, Olusegun Obasanjo, résument le contenu du livre «Making Africa Work», ou si l’on préfère «L’Afrique en marche». Ce livre qui, selon l’un de ses co-auteurs, n’est pas une recommandation particulière à un modèle de développement, a été présenté officiellement ce mardi 1er août 2017 à Ouagadougou.

Co-publié par la Fondation Konrad Adenauer, The Brenthurst Foundation et The Olusegun Obasanjo Presidential Library, l’ouvrage «Making Africa work» (L’Afrique en marche) sera dédicacé ce 1er août 2017 à Ouagadougou. Ce manuel qui «partage des idées sur comment booster les performances économiques de l’Afrique et assurer sa croissance au-delà des matières premières» n’ambitionne pas de «réinventer la roue». Mais donne des clés pour «réduire la pauvreté»

«L’insurrection populaire-Burkina Faso Octobre 2014-Vers un monde plus juste». Tel est le titre de l’ouvrage édité récemment par la Fondation Friedrich Ebert et qui rassemble des photographies évocatrices de la «révolution» opérée fin octobre 2014 au «pays des Hommes intègres». Pour les éditeurs de cet ouvrage, l’insurrection du Burkina Faso «compte d’ores et déjà parmi les heures de gloire de l’Histoire africaine».

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé