Aujourd'hui,
URGENT
Situation en Libye: le Burkina a décidé du rappel de son ambassadeur pour consultation (Alpha Barry, ministre des Affaires étrangères) 
Province du Lorum: Des individus non identifiés ont attaqué ce lundi, une équipe de patrouille du district de police de Banh (AIB)
Kenya: la Cour suprême valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
Zimbabwe : Robert Mugabe destitué de la présidence de son parti, la Zanu-PF.
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial

Moteur, ça tourne, action ! La 25e édition du Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a officiellement été lancé ce 25 février 2017 à Ouagadougou, au cours d’une cérémonie présidée par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

En marge de la 25è édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, le groupe Vivendi, par le biais de sa filiale Canal+, a offert une salle de cinéma ultramoderne -«Canal Olympia»- au Burkina Faso. Ce joyau architectural a été inauguré ce vendredi 24 février par le président Roch Marc Christian Kaboré.

Réseau international d’associations installées en Afrique et en Europe qui crée et gère des unités mobiles de projection à destination des régions enclavées et/ou des populations défavorisées, le Cinéma numérique ambulant, très engagé dans la diffusion cinématographique, compte bien mettre les petits plats dans les grands pour faire rayonner le 7e art à l’occasion de cette 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou.

Son frère ainé, Idrissa Ouédraogo, a été le premier réalisateur burkinabè à avoir remporté l’Etalon d’or de Yennenga en 1991. Rigoureux dans sa méthode de direction, Tahirou Tasséré Ouédraogo espère lui aussi décrocher le graal au soir du samedi 4 mars 2017 avec son deuxième long métrage, «Thom».

Apolline Traoré participe pour la troisième fois dans cette catégorie de la compétition

Seule femme réalisatrice en lice aux côtés de deux hommes, Apolline Traoré participe pour la troisième fois dans cette catégorie de la compétition. Après «Sous la clarté de la lune» au Fespaco 2005, «Moi Zaphira» à l’édition de 2013, elle est candidate à cette édition 2017 de la biennale avec son dernier long métrage, «Frontières», qui pose un regard sur les entraves à la libre circulation.

Le Centre national des arts du spectacle et de l’audiovisuel de Ouagadougou (Cenasa), a rouvert ses portes le vendredi 17 février 2017. Cette réouverture intervient après huit mois de travaux de rénovation. C’est un joyau flambant neuf qui a accueilli à l’occasion le gotha du monde culturel burkinabè.

C’est la première fois que ce réalisateur burkinabè est en lice pour la conquête du prestigieux trophée de la biennaleavec «La foret de Niolo».Auteur de plusieurs séries télévisuelles, Adama Rouamba signe là son deuxième long métrage après «Le neveu de l’homme fort» sorti en 2015.«J’ai déjà remporté le grand prix du court-métrage au Fespaco, ce qu’il me reste c’est celui du Long métrage», confie-t-il. Une confidence qui exprime clairement ses ambitions pour cette édition. En effet, son court métrage, «Source d’histoire» avait été sacré grand prix du meilleur court-métrage à l’édition 2003.

La 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision s’ouvre le 25 février prochain dans la capitale burkinabè sous le thème «Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel». Le délégué général de la plus grande manifestation cinématographique du continent, Ardiouma Soma, dégage ici, et pour les lecteurs de fasozine.com, la portée de ce thème.

A 10 jours de l’ouverture de la 25ème édition de la biennale du cinéma africain, le comité national d’organisation a rencontré la presse et les acteurs du cinéma ce jeudi 16 février 2017 à Ouagadougou. L’objectif était de faire le point des préparatifs à mi-parcours pour l’organisation de cet évènement qui focalise le monde du cinéma sur le pays des hommes intègres.

D’un coût global de 75.000.000 F CFA, les nouveaux locaux de  L’Institut national de formation artistique et culturelle (Inafac) ont été rouverts ce mardi 14 février 2017 par le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Tahirou Barry. 

Initiative de l’Association arts, clowns, marionnettes et musique dans nos rues « Assez de murs », le festival « Rendez-vous chez nous » est à sa 8e édition. Véritable espace de démocratisation des arts de la rue sous toutes leurs formes, cet évènement d’envergure unique pour les populations rurales et urbaines se tient du 4 février au 28 février 2017. Même si pour l’heure, Boniface Kagambega, président de l’association, tire un bilan satisfaisant des huit années de présence, il ne manque pas de tirer sur la sonnette d’alarme, en vue d’un appui de l’Etat. C’est ce qui ressort de l’interview qu’il nous accordé à l’occasion de « Rendez-vous chez nous » 2017.

Les rideaux ont été officiellement levées le mercredi 8 février 2017, sur le site de la place de la femme, au quartier Goughin de Ouagadougou, à l’occasion du festival de rue « Rendez-vous chez nous ». Cette 8e édition dont la réflexion sera menée au tour du thème : « Arts dans l’espace public, baromètre de la démocratie : sécurité et vivre et ensemble », se tiendra jusqu’au 26 février 2017.