Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

«L’humour, reflet de culture d’un peuple», c’est le thème de la 12e édition du Festival international du rire et de l’humour de Ouagadougou (Firho). Cette 12e édition qui a fait l’objet d’une conférence de presse le samedi 9 mars 2019, s’annonce avec une batterie de surprises.

2019 sonne la 6e année d’existence des Faso music awards (Fama), cérémonie de distinction des professionnels des métiers de la musique au Burkina. En marge de Evènement qui se tiendra du 29 au 30 mars 2019, le comité d’organisation a dévoilé ce jeudi 7 mars, la liste des nominés et annoncé de grandes innovations.

Le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT) a procédé, ce 5 mars 2019 à la revue annuelle du Cadre sectoriel de dialogue Culture, Sport et Loisir (CSD/CSL). Aux termes des travaux, le rapport de performance 2018 et la matrice des performances 2018-2020 ont été validés sous réserve de la prise en compte des observations et contributions.

Dans le cadre du centenaire de la création de la colonie de Haute volta, le Salon des conservations et des colletions (Saccol) a organisé une exposition sur les anciens objets qui ont marqué le passé du pays devenu Burkina Faso en 1984. L’exposition se tient du 28 février au 5 mars 2019 au musée national à Ouagadougou.

Promoteur de la marque Sorobis-USA, Issa Sorogo est styliste et créateur de mode. Il a débuté sa carrière dans la mode en tant que mannequin et chorégraphe sous la Révolution. Premier mannequin révélé au Burkina, il est également le premier à avoir reçu un prix dans ce domaine au Fespaco 1987 des mains de feu Thomas Sankara. Présent à Ouagadougou dans le cadre du cinquantenaire de la biennale, il s’est confié à Fasozine.

La mode, partie intégrante du cinéma était au rendez-vous de la 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). En effet, l’agence Models and Events Agency (MEA) a bien relevé le défi de la promotion de la mode lors de ce cinquantenaire du Fespaco à travers un défilé de mode international le 1er mars dernier à Ouagadougou.

Au clap final de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) tenu du 23 février au 2 mars 2019, l’Etalon d’argent est revenu au film Karma du réalisateur égyptien Khaled Youssef et l’Etalon de bronze  à  Fatwa, du réalisateur tunisien Mahmoud Ben Mahmoud. L’Etalon d’or est revenu au réalisateur rwandais Joël Karekezi avec son film «The of the jungle». A l’occasion, les trois cinéastes ont reçu l’accompagnement de l’Union européenne pour le doublage et le sous-titrage de leur film respectif, à hauteur de 100 millions de francs CFA.

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a refermé ses rideaux ce samedi 2 mars 2019 au palais des sports de Ouaga 2000 en présence des chefs d’Etats burkinabè, rwandais (pays invité d’honneur), malien et de l’ancien président ghanéen Jerry John Rawlins. Pour une cérémonie qui se voulait grandiose à l’image de cette édition cinquantenaire qui marque la maturité de la biennale, bon nombre de spectateurs et téléspectateurs sont restés sur leur faim même si côté sécurité, le Burkina peut s’enorgueillir. 

Photo: Fespaco

Le Fespaco 2019  a refermé ses portes ce samedi 2 mars 2019 au Palais des sports de Ouagadougou avec la présence du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré et de ses homologues du Mali et du Rwanda, pays invité d’honneur.  C’est le film du cinéaste rwandais, Joël Karekezi «The Mercy of the jungle » (La miséricorde de la jungle, Ndlr) qui a décroché l’Etalon d’or de Yennenga, le sacre suprême du festival.

Tout comme les nombreux festivaliers au Fespaco 2019, le Directeur général de la Loterie nationale Burkinabè (Lonab), Simon Tarnagda, était au stand d’exposition de la nationale des jeux de hasard le 27 février dernier. Décontracté, c’est un DG qui est venu aussi tenter sa chance et a obtenu 200 FCFA au grattage. Occasion pour nous de découvrir les raisons de cette visite «inhabituelle» et de comprendre qu’à cette édition comme aux précédentes, la Lonab chapeaute le prix spécial de la chance.

Dans le cadre du cinquantenaire du Fespaco, le ministère de la Culture des Arts et du Tourisme a procédé à la distinction de femmes et hommes œuvrant pour le rayonnement du cinéma et de la culture au Burkina et en Afrique. Ce sont au total 108 acteurs du cinéma qui ont ainsi vu leur mérite reconnu le 28 février 2019, au siège du Fespaco.

A quelques heures de la clôture de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco),  la rue marchande sise à la maison du peuple grouille de monde. Mais les commerçants quant à eux, se plaignent de la mévente.