Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

Frovlely, acteur, producteur ivoirien et président de la Fédération des acteurs et actrices de cinémas en terre d’éburnie

CULTURE

Le moteur tourne depuis le samedi 25 février 2017 à la 25e édition du Festival panafricain de cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco). Aussitôt lancé que le Marché international du cinéma africain (Mica) s’est installé en plein cœur de Ouaga 2000 où professionnels du métier du cinéma se côtoient afin de s’offrir des opportunités d’affaires.  A cette occasion, certains acteurs que nous avons rencontré se prononcent.


Maï la Bombe, actrice, comédienne ivoirienne

«Pour moi ce Mica, c’est un signe d’espoir. Il y a vraiment du monde et les gens veulent découvrir donc c’est un vrai signe d’espoir. Le défi pour moi, c’est de faire connaitre davantage nos œuvres. Et à ceux qui nous ont devancé dans l’au-delà, nous disons qu’on ne peut rien contre la volonté de Dieu et nous travaillons davantage pour leur dire que le combat continue. Je suis en tournée théâtrale que j’ai dû interrompre pour me rendre au Fespaco et je renoue très bientôt avec la scène.»

Frovlely, acteur, producteur ivoirien et président de la Fédération des acteurs et actrices de cinémas en terre d’éburnie

«C’est le plus grand festival du cinéma africain et je suis là pour voir à quoi cela ressemble. Je suis également là pour voir comment ce festival valorise le métier d’acteur et comment nouer des partenariats pour des tournages dans nos deux pays. Il faut reconnaitre que le cinéma africain évolue et on gagne en expérience et en qualité. Le challenge ici n’est pas trop au niveau des acteurs mais plutôt au niveau des producteurs. Pour ma part, j’annonce déjà une grande bombe les jours voir mois à venir pour les cinéphiles du Burkina et de la Côte d’Ivoire.»

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir