Aujourd'hui,
URGENT
HCR: le Burkina Faso accueille à ce jour près de 34.000 réfugiés dont 56% d'enfants.
Présidence : les rois de différentes localités reçus en audience le mardi 20 juin par Roch Kaboré.
Mali: une trentaine de morts dans des violences entre Peuls et Dogons dans le centre du pays.
Auto-emploi : le Programme d'autonomisation économique des jeunes et des femmes, crédité d'une enveloppe de 16,5 milliards de FCFA.
Auto-emploi : les jeunes et les femmes burkinabè invités à soumettre leurs demandes de financement dès le 26 juin.
Algérie: un père écope de 2 ans de prison ferme pour avoir suspendu son bébé dans le vide afin d’obtenir des «like» sur Facebook.
Ramadan: 462 infrastructures marchandes de Ouagadougou ont été contrôlées par le ministère du Commerce.
ONU : Zéphirin Diabré participe aux travaux de la 35ème session du Conseil des Droits de l'Homme actuellement à Genève, Suisse.
Centrafrique : accusés d’agressions sexuelles et de participation à des trafics, les Casques bleus congolais chassés de la Minusca.
Bac 2017: le doyen des candidats, Amadou Gazambé, 58 ans, passe l'examen pour la 11ème fois.

CULTURE

Le pagne tissé traditionnel africain, sera de nouveau à l’honneur à Ouagadougou dans le cadre de la 2e édition du Dan’fani fashion week. Le comité d’organisation avec à sa tête Marguerite Doannio, a au cours d’une conférence de presse le vendredi 17 mars 2017, rassurer les uns et les autres sur la tenue de ce rendez-vous de la mode et du textile à Ouagadougou.


Du 25 mars au 1er avril 2017, Ouagadougou célébrera le textile africain, à travers la 2e édition du Dan’fani fashion week. A cet effet, ce sera également l’occasion de mener les débats et trouver des réponses à la problématique de la transformation du coton, d’où le choix du thème «la transformation du coton, un défi pour l’Afrique».
A quelques jours de l’ouverture de cette semaine de la mode et du textile africain, «les préparatifs vont bon train», même s’il reste encore à peaufiner les derniers détails. Cependant, pour Marguerite Doannio, les objectifs envisagés pour cette édition, comparativement à la précédente ne connaitront pratiquement pas de changement. Il en est de même du programme. «Il s’agit d’apporter notre pierre à l’édification du secteur de l’artisanat du textile. Et cela passe par le fait de rassembler plusieurs acteurs qui interviennent dans le cadre de la promotion du Faso danfani en particulier et du pagne tissé africain en général», a rappelle Mme Doanio.

En outre, pour ce qui est du programme de cette 2e édition, il est prévu une grande foire qui présentera les pagnes tissés des différentes régions du Burkina Faso, ainsi que ceux des autres pays qui y prendront part. Au-delà de cette exposition, la question de la formation sera également au cœur des activités. En effet, «un accent sera mis sur ce volet qui prendra en compte le tissage, la teinture et le design créativité. Cette disposition répond aux exigences recommandées en termes de qualité du Faso danfani», a expliqué la promotrice du Dan’fani fashion week.

Par ailleurs, il est à noter que ce rendez-vous de la mode se tiendra alors que les acteurs du coton de l’Afrique seront réunis à Ouagadougou pour mener la réflexion sur les enjeux du coton africain. Et pour Marguerite Doannio, l’occasion faisant le larron, il va s’agir à l’occasion de ce rendez-vous d’exprimer aux «décideurs», la requête de tous ces intervenants de la filière textile, qui constituent les différents maillons de cette chaîne.

L’acte 2 du Dan’fani fashion week, sera de présenter le savoir-faire des créateurs en matière d’art vestimentaire. C’est tout naturellement qu’il y aura des défilés de mode. Pour l’instant, tout laisse à croire que le musée national abritera cette fête «du patrimoine national», foi du comité d’organisation.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir