Aujourd'hui,
URGENT
Education: le Burkina et la Coopération suisse signent ce 27 avril deux accords de financement d’un montant de 12 milliards de FCFA.
Banankeledaga : le bacillus anthracis responsable de la mort d’une soixantaine de bœufs le 18 avril dernier (MRAH).
Fonction publique : au total 22 755 postes à pourvoir dont 4 278 pour les concours professionnels.
Fonction publique: 11 096 postes à pourvoir pour les concours directs.
Fonction publique: 7 381 postes à pourvoir au titre des mesures nouvelles.
Fonction publique: 205 médecins, pharmaciens, chirurgien-dentistes seront recrutés cette année, contre 150 en 2016.
Centrafrique:  la Burkinabè Adelaïde Dembélé nommée juge d’instruction à la Cour Pénal Spéciale de la République Centrafricaine.
Police: le contrôleur général de police, Jean-Bosco Kienou, nommé directeur général de la police nationale.
Police: Le directeur général, Lazare Tarpaga, a rendu sa démission.
Justice: le procureur du Faso se défend d'avoir voulu humilier l'homme d'affaires Inoussa Kanazoé.

CULTURE

Le pagne tissé traditionnel africain, sera de nouveau à l’honneur à Ouagadougou dans le cadre de la 2e édition du Dan’fani fashion week. Le comité d’organisation avec à sa tête Marguerite Doannio, a au cours d’une conférence de presse le vendredi 17 mars 2017, rassurer les uns et les autres sur la tenue de ce rendez-vous de la mode et du textile à Ouagadougou.


Du 25 mars au 1er avril 2017, Ouagadougou célébrera le textile africain, à travers la 2e édition du Dan’fani fashion week. A cet effet, ce sera également l’occasion de mener les débats et trouver des réponses à la problématique de la transformation du coton, d’où le choix du thème «la transformation du coton, un défi pour l’Afrique».
A quelques jours de l’ouverture de cette semaine de la mode et du textile africain, «les préparatifs vont bon train», même s’il reste encore à peaufiner les derniers détails. Cependant, pour Marguerite Doannio, les objectifs envisagés pour cette édition, comparativement à la précédente ne connaitront pratiquement pas de changement. Il en est de même du programme. «Il s’agit d’apporter notre pierre à l’édification du secteur de l’artisanat du textile. Et cela passe par le fait de rassembler plusieurs acteurs qui interviennent dans le cadre de la promotion du Faso danfani en particulier et du pagne tissé africain en général», a rappelle Mme Doanio.

En outre, pour ce qui est du programme de cette 2e édition, il est prévu une grande foire qui présentera les pagnes tissés des différentes régions du Burkina Faso, ainsi que ceux des autres pays qui y prendront part. Au-delà de cette exposition, la question de la formation sera également au cœur des activités. En effet, «un accent sera mis sur ce volet qui prendra en compte le tissage, la teinture et le design créativité. Cette disposition répond aux exigences recommandées en termes de qualité du Faso danfani», a expliqué la promotrice du Dan’fani fashion week.

Par ailleurs, il est à noter que ce rendez-vous de la mode se tiendra alors que les acteurs du coton de l’Afrique seront réunis à Ouagadougou pour mener la réflexion sur les enjeux du coton africain. Et pour Marguerite Doannio, l’occasion faisant le larron, il va s’agir à l’occasion de ce rendez-vous d’exprimer aux «décideurs», la requête de tous ces intervenants de la filière textile, qui constituent les différents maillons de cette chaîne.

L’acte 2 du Dan’fani fashion week, sera de présenter le savoir-faire des créateurs en matière d’art vestimentaire. C’est tout naturellement qu’il y aura des défilés de mode. Pour l’instant, tout laisse à croire que le musée national abritera cette fête «du patrimoine national», foi du comité d’organisation.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Etes-vous d’accord avec le Premier ministre pour affirmer que «Burkina is back»?

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé