Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: l'Aïd-el-Kébir (Tabaski) sera célébrée le vendredi 1er septembre 2017 (Fédération des associations islamiques).
Burkina: un deuil national de 72 heures, à compter du mercredi 23 août, a été décrété suite au décès de Salifou Diallo.
Café Istanbul: trois blessés  sont encore hospitalisés à l'hôpital Yalgado Ouédraogo, une semaine après l'attaque terroriste (CHU-YO).
Nécro: la dépouille de Salif Diallo, le président de l'Assemblée nationale décédé à Paris le 19 août, attendue à Ouagadougou mercredi.
Café Istanbul: le MDL Y. Sawadogo, un gendarme grièvement blessé lors de l’assaut contre les terroristes, est décédé ce 19 août 2017.
Sahel: la soldate de 1re classe Bilgo Nadège est l’un des militaires tués dans l’explosion d’une mine (Observateur Paalga).
Sahel: le soldat de 1re classe Tiendrébéogo Franck est l’un des militaires tués dans l’explosion d’une mine (Observateur Paalga).
Sahel: le soldat de 2e classe Koussoubé Sylvain est l’un des militaires tués dans l’explosion d’une mine (Observateur Paalga).
Terrorisme: la Chambre de Commerce appelle les acteurs socio-économiques à se joindre à la marche de soutien aux familles éplorées.
Coopération: le Japon octroie un don de 30 milliards de FCFA pour la réhabilitation de la rocade sud-est du boulevard des Tensoba.

CULTURE

Le Festival de Musique Afro Beat de Ouagadougou est un événement culturel qui vise la valorisation et la pérennisation des rythmes ancestraux du Burkina Faso et de l'Afrique de l'Ouest. Organisé par le Réseau Art Emergence, Le Festival d'Afro Beat de Ouagadougou est selon l'initiateur Jean-Marie Nabi dit Zopito, un espace d'échange et de rencontres musicales pour les musiciens du pays. La 5è édition qui s’est ouverte le mercredi 22 mars 2017 bat son plein avec la star de la musique malienne, Adja Fanta Diabaté.


La 5ème édition du Festival de Musique Afro Beat de Ouagadougou se tient du 22 au 27 Mars sur le plateau omnisports de Tampouy. L’innovation cette année, c’est le déploiement de scène  avec un chapiteau et un air de fête à travers une décoration particulière. Au plan intellectuel, des activités majeures marqueront cette édition. Notamment une rencontre professionnelle entre les experts du Bureau burkinabè des droits d’auteurs, les artistes musiciens et les tenanciers de maquis non seulement de la mobilisation des droits d’auteur au près des tenanciers de maquis mais aussi, de la redistribution des droits d’auteur aux artistes musiciens. En marge du festival, il y a eu aussi une séance de partage d’expériences entre l’artiste Frère Malckom et des jeunes artistes.  

Pour Wahabou Barra, directeur général du BBDA, «ce festival mérite une attention particulière en ce sens qu’il permet de mobiliser les jeunes de l’arrondissement N°3 et leur donne les outils pour décoder le monde de demain. Le volet des rencontres professionnelles où les thématiques sont débattues entre les professionnelles avec les acteurs de la filière musique est également à saluer. Il faudra donc aller vers des aides plus structurantes». Le BBDA selon Walib Barra entend donc voir comment accompagner l’initiative dans la mesure du possible.

Cette année, ce sont de milliers de festivaliers qui sont attendus sur le site avec une grande rue marchande, des concerts live d’artistes nationaux et internationaux, des animations podium et des formations en faveur des artistes et des administrateurs culturels.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, le Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes initié par le gouvernement est:

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé