Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Syndicat des travailleurs de l'action sociale (Syntas) annonce une grève de 96h à compter du 19 décembre.
Côte d’Ivoire : 4 blessés dans le crash d’un hélicoptère ce jeudi 14 décembre aux alentours de l’aéroport Félix Houphouet Boigny (aouaga.com).
Justice: «Le gouvernement espère un traitement diligent» du dossier Norbert Zongo (Rémis Dandjinou, porte parole).
Burkina: l’hebdomadaire Conseil des ministres est prévu pour ce jeudi 14 décembre 2017.
G5 Sahel: Roch Marc Christian Kaboré se rend à Paris le 13 décembre 2017 pour prendre part à une réunion internationale.
politique: démission de Larba Yarga, 2ème secrétaire adjoint aux affaires juridiques chargé du contentieux électoral du BPN du MPP.
Cinéma: «Thom» de Tahirou Ouédraogo meilleur film au festival Toukountchi
Etats-Unis:  explosion à New York, 4 blessés aucune perte en vie humaine, «une tentative d'attentat terroriste» selon le maire
11-Décembre: 5 000 défilants dont 1 700 militaires, paramilitaires et 3 300 civils ont pris part à la parade du 11-décembre 2017 à Gaoua 
11-Décembre: "Nous avons la responsabilité de bâtir ensemble une Nation prospère et respectée"(Roch Kaboré)

CULTURE

Le samedi 25 mars 2017 s’est déroulée la grande finale du concours de lecture organisée à l’occasion de la semaine de la langue française et de la Francophonie par l’Institut français de Ouagadougou. Pour cette édition 2017, Delphine Sangwumukunzi est la grande gagnante d’une compétition très relevée. Elle est ainsi la meilleure des filles qui ont surclassé les garçons à la finale de ce concours de lecture.


Ils étaient deux lecteurs et sept lectrices qui se sont exercés à faire vivre le contenu de certains romans de référence à un public averti. D’ailleurs, celui-ci pouvait manifester son adhésion en brandissant un carton blanc ou un carton rouge lorsqu’il n’était pas d’accord pour la présentation du texte.

Dans une salle très attentive et bercée par les notes de la kora, ce sont les filles qui ont fait montre d’une grande maîtrise de langue de Molière. Elles ont relégué au second plan les deux garçons qui, pourtant, avaient séduit à l’épreuve des éliminatoires. En effet de trente-quatre inscrits au départ, le jury avait d’abord procédé à des éliminatoires. C’est de ce tamis que sont sortis les neuf finalistes du samedi dernier. Ils ont participé à la célébration de la langue française en montrant toute sa richesse, que ce soit le charme de ses sons, la beauté des images qu’elle peut peindre, les émotions qu’elle peut susciter.

Venus de divers horizons (Afrique, Caraïbes, Canada, France etc.) les différents candidats sont repartis avec plusieurs lots de l’Institut Français et ses partenaires qui promettent faire davantage à la prochaine édition. Quant à la lauréate, elle dit être très heureuse de remporter cette édition et promet de revenir avec plus de maitrise pour peu qu’on les rappelle.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir