Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

CULTURE

«Rude boy», c’est le nom du nouvel album de l’artiste Doueslik. Composée de 12 titres, l’œuvre a été présentée à la presse le dimanche 2 avril 2017 à Ouagadougou.



Comédien de formation, Doueslik est l’un des artistes les plus innovants de sa génération, un virtuose du verbe et de la verve. Révélé au public en 2011 grâce à l’album «Mots pour maux», Ali Doueslik Ouédraogo alias Doueslik à dû repartir au laboratoire pour en ressortir avec «Rude boy», un opus de 12 titres à travers lequel, l’artiste dépeint les maux qui minent notre société.

Conteur moderne dont le Slam émoustillant et réaliste bouscule le  quotidien de son auditoire, Doueslik est  non seulement libre-penseur mais également un poète décomplexé. Ses textes sont portés par une musique rock, aussi énergique que ses prestations sur scène. Un univers personnel qu’il qualifie d’ailleurs de «Rock’n’slam». C'est-à-dire du slam sur la musique rock. Entièrement enregistré en live, «Rude boy» a la particularité d’avoir été enregistré avec l’énergie solaire. Une façon pour l’artiste d’interpeller sur la préservation de l’environnement. «Nous ne pouvons pas avoir cette richesse qu’est le soleil et souffrir de manque d’énergie électrique. Le monde évolue et nous ne devons pas rester en marge surtout avec les changements climatiques», fait remarquer l’artiste. «Ca y est», «Rude boy», «27», «Soulard», «12 heures», «Gada gada», «Monde damné», «Rock’n’roll», «Heure du poète», «Wend guudi», «Scène sombre», «Soleil» sont autant de titres à travers lesquels l’artiste aborde le quotidien des mélomanes et surtout, ceux liés à la politique. «Cela ne fait pas de moi un artiste engagé mais juste un artiste qui donne son point de vue», précise-t-il.

Réalisé et mixé par Camille Louvel, «Rude boy» est un album dans lequel Doueslik allie art oratoire, comédie musicale et récit poétique. Cela lui réussit d’ailleurs si bien qu’à la présentation de l’œuvre ce dimanche, ce sont des centaines de fans qui lui ont témoigné leur reconnaissance par leur présence. Finaliste lors des Jeux de la Francophonie à Nice en 2013 dans la catégorie Art du récit et de l’oralité, Doueslik compte prendre part  à nouveau à cette compétition en juillet prochain du côté d’Abidjan en Côte d’Ivoire.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé