Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé

CULTURE

Sous le coup d’une menace d’expulsion pour loyers impayés, l’Ecole de danse Irène Tassembédo (Edit) va finalement déménager. Selon nos informations, c’est dans l’enceinte de la maison de la culture Jean-Pierre Guinganné, où une salle et un bureau ont été mis à sa disposition par la mairie de Ouagadougou que la prestigieuse école de danse va provisoirement poser ses pénates.


La nouvelle a du resté été annoncée par la fondatrice de l’école, Irène Tassembédo, dans un post. «Nous avons commencé le déménagement de l'Edit avec le soutien des danseurs, des amis et de nos famille sur place, afin de préserver ce qu'il est possible de préserver comme équipements et de remettre les locaux comme ils étaient en 2008 », affirme-t-elle.

L’école, menacée d’expulsion parce qu’elle n’arrivait plus à honorer ses loyers, va donc poursuivre ses activités dans des locaux prêtés par la mairie de la commune de Ouagadougou. D’après nos informations, ce serait à la maison de la culture Jean-Pierre Guinganné, où une salle et un bureau ont été mis à la disposition des élèves et de l’administration de l’Edit. «Le maire de la ville de Ouagadougou est le seul soutien actif du côté institutionnel pour le moment et je l’en remercie vivement encore une fois », écrit la promotrice. Elle espère que d’autres soutiens institutionnels, notamment du gouvernement: «J’ai été contactée par le secrétaire général du ministère de la culture et j’attends des propositions concrètes de leur part : tous les regards sont tournés vers eux dont nous devons obtenir un réel soutien. »


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé