Aujourd'hui,
URGENT
SITHO 2017 : le Niger, pays invité d’honneur du Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou. 
SITHO 2017 : une centaine d'exposants, 25 tours opérateurs et de 50 000 visiteurs sont attendus au Salon du tourisme de Ouagadougou. 
Justice: le dossier du procès intenté par Aly Ouédraogo contre Safiatou Lopez renvoyé au rôle général pour reprogrammation.
ONU : le Burkina condamne les essais nucléaires conduits par la Corée du Nord (Roch Kaboré).
ONU : les essais nucléaires nord coréens, "une menace à la paix et à la sécurité de la péninsule coréenne et du monde" (Roch Kaboré).
Kenya: après l'invalidation des élections des juges "attaqués et menacés" selon David Maraga président de la cour suprême.
Parlement: Alassane Sakandé chez le Mogho Naaba pour «recueillir ses conseils et demander des bénédictions pour le succès de sa mission».
Burkina: «Tourisme interne: enjeux et défis», c’est le thème du 12e SITHO qui se tient du 28 septembre au 1er octobre.
Côte d’Ivoire: 15 ans après la rébellion, Soro dit ne ressentir aucune honte à demander pardon.
ONU: une cinquantaine de pays signent un traité interdisant symboliquement l’arme nucléaire.

CULTURE

Sous le coup d’une menace d’expulsion pour loyers impayés, l’Ecole de danse Irène Tassembédo (Edit) va finalement déménager. Selon nos informations, c’est dans l’enceinte de la maison de la culture Jean-Pierre Guinganné, où une salle et un bureau ont été mis à sa disposition par la mairie de Ouagadougou que la prestigieuse école de danse va provisoirement poser ses pénates.


La nouvelle a du resté été annoncée par la fondatrice de l’école, Irène Tassembédo, dans un post. «Nous avons commencé le déménagement de l'Edit avec le soutien des danseurs, des amis et de nos famille sur place, afin de préserver ce qu'il est possible de préserver comme équipements et de remettre les locaux comme ils étaient en 2008 », affirme-t-elle.

L’école, menacée d’expulsion parce qu’elle n’arrivait plus à honorer ses loyers, va donc poursuivre ses activités dans des locaux prêtés par la mairie de la commune de Ouagadougou. D’après nos informations, ce serait à la maison de la culture Jean-Pierre Guinganné, où une salle et un bureau ont été mis à la disposition des élèves et de l’administration de l’Edit. «Le maire de la ville de Ouagadougou est le seul soutien actif du côté institutionnel pour le moment et je l’en remercie vivement encore une fois », écrit la promotrice. Elle espère que d’autres soutiens institutionnels, notamment du gouvernement: «J’ai été contactée par le secrétaire général du ministère de la culture et j’attends des propositions concrètes de leur part : tous les regards sont tournés vers eux dont nous devons obtenir un réel soutien. »


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Selon vous, Bala Alassane Sakandé est véritablement la personne qu’il faut pour présider l’Assemblée nationale.

Publicité

Rejoins-nous sur Facebook

Publicité

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé