Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la Coodination des syndicats du ministère de l'économie et des finances (CS-MEF) empêchée de tenir son piquet de grève (CGT-B)
Mali: au moins douze morts à Boulikessi, près du Burkina Faso (RFI)
Afrique: le Zimbabwe a postulé pour rejoindre le Commonwealth qu’il avait quitté au début des années 2000
Burkina: Human Rights Watch dénonce des meurtres commis par des terroristes et l’armée burkinabè(rapport)
Burkina: un soldat de la GSPR tue sa copine avant de se suicider, une enquête ouverte par la gendarmerie 
Basnéré (Soum) : un catéchiste et son épouse enlevés dimanche 20 mai 2018
Niger: 17 morts lors d’une attaque à Aghay, près de la frontière malienne (RFI)
Hadj 2018: le délai des inscriptions prolongé à la fin du Ramadan (communiqué)
Galian 2018:  Dabadi Zoumbara des Editions Le Pays «super» lauréat 
Kenya: les braconniers bientôt passibles de la peine de mort (France 24)

CULTURE

L’artiste burkinabè Bonsa est le lauréat de la 11è édition des «Syli d’or de la musique du monde». Les résultats de l’édition 2017 de cette compétition qui s’est déroulée du 14 au 27 avril sont tombés ce vendredi 28 avril 2017 à Montréal au Canada. Au total, ce sont 22 représentations, 36 groupes pour près de 25 pays participants.



Les «Syli d’or de la musique du monde» offre une chance à tous les artistes participants d'atteindre un nouveau public et d'être découvert par l'industrie musicale. Vitrine exceptionnelle des meilleurs talents de la scène musicale mondiale canadienne, cet évènement a connu 22 soirées de concerts de différents artistes venus du monde entier. Sur les trois finalistes, c’est le Burkinabè Bonsa qui est sorti vainqueur. Il repart ainsi avec le Syli d'or, les deux autres repartent avec l'argent et le bronze. En plus d’une enveloppe 45 000 $, le Syli d’or recevra tous les outils nécessaires lui permettant de développer sa carrière à l'échelle nationale et internationale.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Le gouvernement annonce la tenue régulière du conseil des ministres dans les différentes régions du Burkina. Selon vous, c'est une décision:

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé