Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique
Burkina: pose de la première pierre du futur mémorial en hommage au président Thomas Sankara tué il y a 31 ans
Congo-Brazzaville: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion
France: 11 morts après les pluies violentes qui se sont abattues sur l’Aude dans la nuit de dimanche 14 à lundi 15 octobre
Nigéria: libération de plus de 800 enfants soldats dans le nord-est du pays
Vatican: l'archevêque salvadorien assassiné Oscar Romero et le pape Paul VI canonisés (RFI)
Francophonie: le français, 5e langue parlée dans le monde avec 300 millions de locuteurs (RFI)
Turquie: le pasteur américain Andrew Brunson a été libéré

Une vue du présidium (Ph.SM)

CULTURE

Les articulations de la Saison 18  de « Fitini Show », la plus grande manifestation culturelle des enfants au Burkina Faso, ont été présentées ce 15 juillet 2017 aux hommes de médias à Bobo-Dioulasso. Les principales innovations aux nombres desquelles la préférence national et le nouveau partenariat avec la télévision publique national (RTB) ainsi que le thème de l’édition 2017, ont été entre autres exposés aux journalistes au siège de  l’Association Déni Dêmè, structure promotrice de ce festival, par Moussa Dembélé, responsable de l’association et ses collaborateurs.


Fitini show se déroulera désormais les samedis au lieu du dimanche comme auparavant. Les musiques en ballets chorégraphiques seront exclusivement Burkinabé, les tenues « des miss en tenue traditionnelles »  exclusivement Burkinabé également, pas plus de 12 danseurs (6 filles et 6 garçons) pour exécuter les chorégraphies dans un décor léger, un prix spécial pour le meilleur encadreur. Et pour couronner le tout, « Fitini Show » fait désormais partie des émissions de vacances dans le programme de la télévision publique nationale (la RTB) grâce à un partenariat entre les deux structures (Déni dêmè -RTB). Ceux sont là les principales innovations de la 18ème édition de ce festival des enfants.

Pendant deux mois du 30 juillet au 30 septembre 2017, des enfants âgées de cinq à quinze ans, vont rivaliser de talents en ballet chorégraphique, sketch, slam, autour du thème : «Le vivre ensemble, facteur de cohésion sociale pour un meilleur devenir des enfants.»  Avec en ligne de mire le Silure d’or qui récompense le meilleur ballet chorégraphique d’une valeur de un million de francs CFA.

Comme à l’accoutumée, les spectacles ont lieu dans la cuvette du théâtre de l’amitié de Bobo-Dioulasso, qui accueille  le top de départ et la final de la plus grande manifestation culturelle des enfants au Burkina.

La compétition se déroulera dans deux zones: celle de Bobo Dioulasso, Dédougou, Banfora et Gaoua et celle de Ouagadougou, Koudougou et Dori.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé