Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 118 personnes tuées (de 2015 au 15 septembre 2018) au cours des attaques terroristes perpétrées sur le territoire
Burkina: l'armée pilonne des bases terroristes à Pama et à Gayeri (Etat-major)
Evènement: : les présidents Akufo Addo du Ghana et Issoufou du Niger attendus au Rebranding Africa Forum de Ouagadougou.   
Terrorisme:: 8 personnes tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre 2018 dans une double attaque dans la Région de l'Est. 
France: Emmanuel Macron reconnaît le rôle de l'Etat dans la mort de Maurice Audin
Ghana: Kofi Annan repose désormais au cimetière militaire d’Accra
Karangasso-Vigué: trois morts et une dizaine de blessés après des affrontements entre Dozo et Koglweogo (RTB)
Burkina: Le poste forestier de Nassougou (Est) a été attaqué jeudi par des assaillants sans faire de victime (AIB)
CILSS: Roch Kaboré plaide pour la valorisation des produits forestiers non ligneux à lors de la 33e journée du Comité-inter-état (AIB)
France: Richard Ferrand a été élu président de l’Assemblée nationale

CULTURE

C’est à travers deux grands concerts animés par des artistes musiciens burkinabè que Honoré Bambara, Président directeur général de l’entreprise Hono management, a inauguré son car podium le week-end dernier à Ouagadougou. Un car podium entièrement équipé qui permettra, selon M. Bambara, de réduire les soucis d’organisation des événements d’animation au Burkina.


Avec ce car podium, l’organisateur de l’évènementiel «Miss Université» revient avec une innovation assez singulière. Le car est composé d’un podium,  d’une mécanique complète de sonorisation et d’un dispositif complet de lumières et d’effets. Le plus innovant dans ce lot de matériels est sans doute les vélo-publicités à partir desquels toute entreprise pourrait donner de la visibilité à ses produits.

«Nous mettons le camion à disposition de nos clients qui sont des entreprises mais cette fois-ci c’est pour le plateau culturel Burkinabé parce que je me suis rendu compte qu’il y a beaucoup de festivals au Burkina et ceux qui organisent les festivals ont beaucoup de difficultés pour mobiliser la logistique. C’est un dispositif autonome de 22 KVA», a indiqué le promoteur.

Une initiative qui vient enlever une épine dans les pieds des organisateurs d’évènementiel au Burkina. Elle «mérite le soutien de tous les acteurs du showbiz», a laissé entendre Wahabou Barra, directeur général du Bureau burkinabè des droits d’auteurs.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir