Aujourd'hui,
URGENT
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  

CULTURE

Le 26 octobre dernier, Tahirou Barry, président contesté du Parti pour la renaissance nationale (Paren), a démissionné de son poste de ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme. Il a été remplacé aussitôt par Issouf Sawadogo le lundi 30 octobre. Ce lundi 6 novembre 2017, le nouveau ministre a été installé dans ses fonctions par Alain Thierry Ouattara, secrétaire général du gouvernement.



«Je vous invite à développer dans vos domaines de compétence, des initiatives en direction du monde culturel et de la grande famille du tourisme où les attentes sont multiformes et pressants. En outre, le Chef de l’Etat a toujours indiqué que les ministres doivent être des modèles de probité et de travail, constamment à l’écoute de leur département ministériel sans faiblesse mais avec toujours un management empreint de responsabilité et de réalisme.» C’est sur ces mots que le SG du gouvernement a installé le nouveau ministre Sawadogo.

Une mission que Tahirou Barry pense avoir réussi malgré les difficultés : «Je suis venu en tant que chargé de mission et je repart charger d’enseignement, de leçons et de reconnaissance.» D’où ses remerciements à l’endroit de l’ensemble de ses collaborateurs qui se sont investis sans réserve selon lui. Pour le ministre entrant, ses priorités sont entre autre, de faire avancer les dossiers que son prédécesseur n’a pas pu terminer et assoir un programme dans le cadre de la vision du gouvernement. «Je travaillerai avec tous ceux qui sont efficaces à leur poste. Si je nomme quelqu’un qui n’est pas efficace, je le remplace», a martelé Issouf Sawadogo.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir