Aujourd'hui,
URGENT
Nécro : décès ce 18 novembre à Abidjan de Youssouf Ouédraogo, ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères.
Filo 2017: la 14e édition placée sous le thème "livre et lecture dans le cadre familial"(23 au 26 novembre)
Zimbabwe: Le président Robert Mugabe a fait sa première apparition publique depuis le coup de force de l'armée
Burkina Faso: Blaise Compaoré sort de son silence et dément tout lien avec les terroristes basés au Sahel 
Soum: au moins 6 morts dans une nouvelle attaque ce vendredi 17 novembre
Filo 2017: rapprocher le livre du cadre familial
Léo: une personne tuée, 8 millions de FCFA et du matériel militaire emportés dans un braquage (AIB)  
UACO 2017: Les échanges porteront sur les médias sociaux et la formation des opinions en Afrique ( du 16 au 18 novembre)  
Zimbabwe: Morgan Tsvangirai, le chef de l’opposition politique appelle le président Mugabe à rendre le tablier
Etats généraux de la: 983 jeunes réfléchissent sur les freins à l’épanouissement de la jeunesse  

CULTURE

La deuxième édition du festival international Faso Hip Hop a démarré ce jeudi 9 novembre 2017 à Ouagadougou.  Parrainé par le Bishop MC Claver, ancien rappeur et initié par l’Association Faso Hip Hop, l’objectif de ce festival est de redonner un nouveau souffle au Hip Hop au Burkina Faso. L’édition 2017 connaitra la participation de 28 artistes et groupes venus d’horizons divers.


«L’Idée de créer ce festival est partis du constat que la musique Hip Hop n’occupe plus sa place d’antan. Il est donc destiné à redonner un souffle nouveau au mouvement hip hop au Burkina», a expliqué Opouna Coulibaly dit Docteur Ké lors de la conférence de presse de lancement ce mercredi 8 novembre. «Faso Hip Hop» se veut donc une scène 100%  Hip Hop pour les rappeurs, beat boxers, breakers et autres praticiens de cet art.

L’édition 2017 réunira sur un même plateau les ténors de cette musique du Burkina et d’ailleurs. Il s’agit notamment de Smockey, Duden J, Leekma, Basic Sool, Kouakadry, Thaliane, Onasis, Busta Gaenga, Will B Black, Art Melody, Amzy, Askoy, Players (tous du Burkina), Milly Parkeur du Togo, Sage Soldat du Niger, Kemit du Gabon, Duny Yaam, Black Jack Démocrates o de la France, Defty de la Côte d’Ivoire.

Durant trois jours donc, ces artistes échangeront à travers des formations et partages d’expériences et se succéderont sur scène la nuit tombée pour des prestations live et gratuites devant la cité universitaire de la Patte d’Oie, le quartier qui a vus naître la plupart de ces groupes Hip Hop burkinabè. En plus, il y aura des concerts Faso all night, des projections de films documentaires et une rue marchande. Cette année, en plus du spectacle qu’il donnera, le groupe Kounandi profitera de l’occasion pour lancer son single intitulé «M’Ba Raam».


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir