Aujourd'hui,
URGENT
Togo: Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020
Burkina: quatre militaires et un policer tués dans deux attaques terroristes dans la région du Nord
Burkina: l'UNFPA commémore ses 50 ans sous le signe de l'élimination des mutilations génitales féminines 
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019

CULTURE

L’artiste musicienne Wedra signe son grand retour sur la scène musicale avec un nouvel album. L’opus de huit titres a été présenté à la presse le 30 novembre 2016 au jardin de la musique le Remdoogo de Ouagadougou.

 

 

Après cinq années passées au laboratoire de la musique, Wedra revient sur la scène musicale avec « Wend maana néré ». L’artiste avait observé une pause pour « organiser sa carrière musicale et sa vie familiale », confie-elle. Des années durant lesquelles elle se forme en technique vocale, en gospel, en piano et guitare. Toute chose qui redonne une nouvelle orientation à son style musicale. Désormais, Wedra compte valoriser la musique du terroir.

« Je n’oublie jamais d’où je viens. Je suis Yadga du Yatenga donc je mets en valeur le Liwaga pour le plaisir et le bonheur de mes fans », explique l’artiste avec fierté. Avec ce nouvel album, Wedra compte conquérir les grandes scènes internationales. Afin de donner une coloration assez particulière à ce nouveau bébé, Wedra s’est offerte les services de deux arrangeurs à savoir Kévinson et Prince Edourd Ouédraogo.

« Wend maana néré » est un savant dosage de sonorité traditionnelle et urbaine. Dieu aurait pu être son nom de baptême et les mélomanes n’auraient trouvé à redire, tant son nom est omniprésent dans les compositions de l’artiste. L’amour, le succès, l’espoir, la chance sont autant de thèmes abordés par Wedra dans cet opus.

« Coller serré », « Duuny là woto », « Enfants de la rue », « Espoir », « Djougouya », « Zounongo », « Viens danser » sont entre autres titres de cet album. Le titre éponyme qui a donné son nom à l’album « Wen maana néré » qui signifie « Dieu a fait grâce », parle du mariage qui selon l’artiste, reste sacré et « toutes femmes méritent de connaitre le jour de son mariage ».

Abel Azonhandé  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé