Aujourd'hui,
URGENT
Football: Salitas FC logé dans le groupe B de la Coupe de Confédération avec Etoile du sahel, CS Sfaxien et Enugu Rangers   
Burkina: Christophe Joseph Marie Dabiré nommé Premier ministre en remplacement de Paul Kaba Thiéba
Burkina: dans une déclaration, les évêques invitent les fidèles à prier pour la paix durant tout le mois de février 2019
RDC: la Cour constitutionnelle confirme la victoire de Tshisekedi, Fayulu se proclame président
Mali: huit Casques bleus ont été tués dans l'attaque terroriste d'un camp de la mission de l'ONU dans le nord-est du pays
Football: Salitas FC se qualifie pour la phase de poule de la Coupe de la confédération Caf en battant Al Nasr (3-1)
Orodora: 5 morts dans un affrontement entre la police et des jeunes 
Burkina: dans l'attente de la nomination d'un Premier ministre, le président charge l'équipe sortante d'expédier les affaires courantes
USA: le prochain sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un prévu fin février, le lieu pas encore précisé (Maison Blanche)
France: Alexandre Benalla a été mis en examen pour «usage public et sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle»

CULTURE

L’artiste musicien Joseph Salemberé, dit Salambo ou encore appelé l’homme du peuple repose désormais au cimetière municipal de Gounghin. Décédé le 27 février dernier, ce « doyen » de la musique burkinabè a été accompagné à sa dernière demeure ce samedi 3 mars 2018.

Parents, amis, fans et autres connaissances ont tenu à saluer la mémoire de Salambo en l’accompagnant pour l’ultime au revoir. C’est aux environs de 10h que le cortège est arrivé au cimetière de Gounghin. En cet instant précis la tristesse et l’émotion se sont emparées des visages des uns et des autres. 

Et c’est avec une voix étreinte que son camarade Oger Kaboré a prononcé l’oraison funèbre : « Il était de tous les combats avec nous. Notamment lorsqu’il fallait lutter pour le droit des auteurs burkinabè(…) Il est tombé la guitare à la main et nous saluons les belles œuvres qu’il a laissées à la postérité. Et qui doivent servir de leçon pour magnifier la culture burkinabè ».

Par ailleurs, pour le musicien Issouf Compaoré, celui que le monde culturel burkinabè pleure en ce jour aura vécu « utile». « L’homme du peuple » quitte à jamais la scène à l’âge de 74 ans. Il totalise 50 ans de carrière artistique avec à son actif des 45 et 33 tours, des albums cassettes et CD. Cependant, s’il s’est distingué à travers la musique, Joseph Salemberé aura servi à la fonction publique en tant qu’agent technique d’agriculture, jusqu’à sa retraite. Aussi, il a siégé au Conseil économique et social. Mais a aussi porté la casquette de préfet de département.

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé