Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Bamory Ouattara remplace Nabi Issa Coulibaly à la tête de La Poste (conseil des ministres). 
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 

CULTURE

Le Président du Faso, Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, a exprimé sa satisfaction pour le bon déroulement de la 19e édition de la Semaine nationale de la Culture (SNC). Il a aussi saisi l’opportunité pour rappeler ses engagements pour une valorisation conséquente de la culture burkinabè et remercier les différents acteurs qui ont concouru au succès de l’édition 2018. 

À l’issue de la cérémonie, le Président du Faso dit repartir avec un « sentiment de satisfaction. Beaucoup de créativité, beaucoup d’engagement de nos acteurs, une adaptation par rapport aux réalités nationales ».Le chef de l’État a profité de l’occasion pour « remercier l’ensemble de tous ces acteurs, de toutes ces actrices qui ont contribué à faire de cette 19e édition un véritable succès ». Il a également remercié aussi bien les parrains qui n’ont ménagé aucun effort pour soutenir cette activité, que les Forces de sécurité qui ont assuré le maintien d’ordre et la sécurité de cette manifestation, de même que la presse qui a couvert tout au long de cette semaine les activités de la SNC, tous ceux et en particulier les populations de Bobo-Dioulasso pour leur participation massive aux différentes activités.

« Je voudrais également remercier la Ministre de la Culture du Mali qui est venue soutenir également cette activité. Je crois que les rapports entre le Mali et le Burkina Faso ne sont plus à démontrer en ce qui concerne leur qualité et j’espère que ce sera une occasion de pouvoir échanger chaque fois qu’il y aura des activités culturelles dans l’un ou l’autre des pays », a ajouté le Président du Faso. Selon le chef de l’État, toute activité rencontre ses difficultés. La culture dans le cadre du budget de l’Etat n’est pas dotée suffisamment pour assurer ses missions. « En même temps nous disons que le fondement de notre développement doit se baser sur une culture qui est forte et diversifiée. Donc nous devons travailler à joindre l’acte à la parole. C’est pourquoi ce matin, avec les artistes, je me suis engagé à faire en sorte que la cité des artistes puisse être terminée pour qu’en 2020, ils aient de meilleures conditions pour mener leurs activités. Je me suis engagé également à faire en sorte que les lauréats soient promus aussi bien sur le plan national qu’au plan international. Nous devons puiser les qualités positives de notre culture que sont l’honnêteté, la dignité, l’intégrité et le travail », a expliqué le Président du Faso avant de souhaiter un bon retour à tous en leur donnant rendez-vous en 2020 pour la 20ème édition. 

 

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé