Aujourd'hui,
URGENT
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé
Burkina: l'Assemblée nationale va financer la construction du siège du CFOP (Alassane Bala Sakandé)
Aéronautique: Airbus annonce la fin de la production de son géant des airs, l'A380
Football: Salitas FC et l'Etoile sportive du Sahel font un nul (0-0) à l'issue de la 2e journée de la Coupe de la Confédération 
Kenya: un léopard noir d'Afrique a été pris en photo, une première depuis un siècle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré va présenter sa déclaration de politique générale le lundi 18 février devant les députés
CAN U20: le Sénégal vainqueur de l'Afrique du sud (1 à 0) jouera la finale contre le Mali qui a éliminé le Nigéria

CULTURE

La 3è édition du Festival de la musique live de gounghin (Femulig), organisé par l’ensemble musical «Le levain», se tiendra du 30 novembre au 2 décembre 2018 à l’Inafac (Institut national de formation artistique et culturelle). A une semaine du festival, les organisateurs ont rencontré les hommes des médias le 22 novembre 2018 et, les échanges ont porté sur le bilan à mi-parcours de l’organisation.


Comme annoncé par les initiateurs lors d’une conférence de presse le 30 octobre dernier, le Femulig se tiendra en 72 h à l’Inafac.  Placé sous le thème «Rôle  et place du musicien instrumentiste dans le rayonnement de la musique au Burkina Faso», le Femulig est une plateforme qui valorise les musiciens instrumentistes.

A une semaine du festival, malgré quelques réglages à faire selon  les organisateurs, tout serait prêt pour le début à bonne date.  «Dans la matinée du 30 novembre, nous allons commencer  par la conférence débat qui sera  animée par Seydou Zongo allias Zedess et Télesphore Bationo sur le thème retenue pour cette édition», a affirmé le coordonnateur du festival, Maximilien Somé. Un thème secondaire sur «Les droits voisins et les conditions d’adhésions aux droits voisins» sera animé par Wahabou Bara, Directeur général du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA). La cérémonie d’ouverture officielle aura lieu dans la cours de l’Inafac le 30 novembre  à 17 h 30.

Des masters class dans différents modules (guitare ; bass ; piano ; batterie ; gestion du son ; voix) seront au programme dans la matinée du  deuxième jour. Aux dire des conférenciers, une trentaine d’artistes et groupes   évoluant dans le live, dont entre autres le ballet national ; le levain ; Lamine Diara ; Salif Dembélé ; Maï  Lingani ; Nourat Zoma ;  Wili Somé animeront dans les après-midi du festival.

Aussi,  au cours de la nuit des lauréats et des partenaires qui aura lieu le dimanche 2 novembre, des trophées dénommés «tam-tam du Faso Awards» seront décernés aux doyens dans chaque instrument. Des  personnalités du milieu musical et les partenaires recevront des attestations.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé