Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

Image d'illustration

CULTURE

Le Festival panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a rendu public ce mardi 15 janvier 2019, la liste des 20 films long métrages de fiction retenus pour la compétition. Le Burkina Faso est représenté par trois réalisateurs.

Il s’agit du film, « Desrances » de la réalisatrice Apolline Traoré,  de « Hakilitan (Mémoire en fuite) » de Issiaka Konaté et de « Duga (les charognards)  » des réalisateurs Abdoulaye Dao et Hervé Eric Lengani.

Le cinéma burkinabè est à la recherche du premier prix du festival depuis plus de 20 ans. Gaston Kaboré avec son film Buud-Yam a été le dernier cinéaste burkinabè à avoir remporté l’Etalon d’Or de Yennenga en 1997. Le défunt Idrissa Ouédraogo a été quant lui le premier burkinabè à décrocher le graal en 1991.

Cette année, la biennale du cinéma africain célèbre son cinquantenaire et va se tenir du 23 février au 2 mars 2019. Elle a été placée sous le thème : « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité ».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé