Aujourd'hui,
URGENT
Kantchari: Bapandi Ouoba, policier municipal, tué dans la nuit du 3 au 4 août 2020 à son domicile par des hommes armés non identifiés.
Ouahigouya: décès de la mère de l’ancien président de l’Assemblée nationale, feu Dr Salifou Diallo, ce 31 juillet 2020. 
Burkina: le BEPC a enregistré un taux de succès de 36,47% contre 26,62% en 2019.
Burkina: le CEP a enregistré un taux de succès de 66,06% contre 55,11% en 2019. 
Burkina: le CAP et le BEP ont enregistré un taux de succès de 63,37% contre 46,86% en 2019. 
Mali: Al-Qaida revendique l'attaque qui a tué un soldat français -brigadier Tojohasina Razafintsalaman- le jeudi 23 juillet 2020. 
Burkina: le 1er ministre, Christophe Dabiré, a signé le mercredi 29 juillet 2020, un décret portant réouverture des frontières aériennes. 
Covid-19: la République populaire de Chine offre 46 respirateurs au Burkina Faso. 
Ouagadougou: plus de 200 moutons mis en fourrière par la police municipale à la veille de la Tabaski.   
Covid-19: les pertes du tourisme mondial s'élèvent à 320 milliards de dolllars (Organisation mondiale du tourisme).  

Image d'illustration

CULTURE

Le Festival panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a rendu public ce mardi 15 janvier 2019, la liste des 20 films long métrages de fiction retenus pour la compétition. Le Burkina Faso est représenté par trois réalisateurs.

Il s’agit du film, « Desrances » de la réalisatrice Apolline Traoré,  de « Hakilitan (Mémoire en fuite) » de Issiaka Konaté et de « Duga (les charognards)  » des réalisateurs Abdoulaye Dao et Hervé Eric Lengani.

Le cinéma burkinabè est à la recherche du premier prix du festival depuis plus de 20 ans. Gaston Kaboré avec son film Buud-Yam a été le dernier cinéaste burkinabè à avoir remporté l’Etalon d’Or de Yennenga en 1997. Le défunt Idrissa Ouédraogo a été quant lui le premier burkinabè à décrocher le graal en 1991.

Cette année, la biennale du cinéma africain célèbre son cinquantenaire et va se tenir du 23 février au 2 mars 2019. Elle a été placée sous le thème : « Confronter notre mémoire et forger l’avenir d’un cinéma panafricain dans son essence, son économie et sa diversité ».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir