Aujourd'hui,
URGENT
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires
Ouagadougou: un présumé pédophile entre les mains des gendarmes (Mairie arrondissement 3)
Mali: les enseignants reprennent le travail après cinq mois de grève
Burundi: au moins 9 morts dans l'effondrement d'une mine de coltan à Kabarore
Fasofoot: Rahimo FC sacré champion national 2018-2019, Usco et Ajeb relégués en D2 

Photo:Droit Réservé

CULTURE

Décédé le lundi 1er avril à l’âge de 64 ans à Ouagadougou des suites de maladie, le réalisateur burkinabè sera inhumé ce jeudi 4 avril au cimetière de Gounghin. Mais bien avant l’inhumation,  le cinéaste aura droit à un hommage des artistes et du monde culturel le mercredi 3 avril au Cenasa.

Dès l’annonce de sa mort,  les hommages des différents acteurs n’ont pas tardé sur celui qui était considéré comme « l’incompris » du cinéma burkinabè. Le président du Faso, depuis Dakar au Sénégal, a rendu hommage à Pierre Yaméogo qu’il qualifie comme l’ « un des valeureux porte-étendards de la cinématographie burkinabè ». « Puisse son engagement patriotique à travers le 7e art inspirer des générations de cinéastes. » a témoigné le chef de l’Etat.

Le ministre en charge de la Culture, Abdoul Karim Sango lui a également rendu un vibrant hommage en ses termes : « Ce grand réalisateur disparaît juste un mois après la clôture du cinquantenaire du Fespaco. On gardera de lui qu'il a énormément contribué au rayonnement de la culture et du cinéma burkinabè et africain tant au plan national qu'international. Je présente mes sincères condoléances à sa famille et à tous les acteurs du monde de la culture et du cinéma ».

Programme indicatif des obsèques

Mardi 2 avril à partir de 20h00mn : veillée de prières au domicile du défunt sis à Gounghin (ex secteur 9)

Mercredi 3 avril à partir de 20h00mn : hommage des artistes et du monde de la culture au CENASA

Jeudi 4 avril à 8h00 : levée du corps à la morgue de la Clinique Suka El Fateh suivie de l'inhumation au cimétière municipal de Gounghin.

Union de prières.

NB : Un livre de condoléances est ouvert au domicile du regretté pour recevoir vos mots et souvenirs. 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé