Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 
Burkina: l’opposition politique dénonce "l’activisme politique" du Médiateur du Faso et interpelle le chef de l'Etat. 
Burkina: les agents des péages annoncent une grève du 27 février au 1er mars 2020. 
Burkina: plus d’un milliard de dollars, c’est le montant que la Banque mondiale entend apporter pour soutenir les efforts de développement.
Burkina: la Banque mondiale accorde une enveloppe supplémentaire de 700 millions de dollars pour faire face au défi sécuritaire.   

Les acteurs principaux à l'Avant-Première

CULTURE

''Maman oublie moi'' est un film réalisé par Yves Edgard Bonkoungou et Dos Bavukaye. Le long métrage a été projeté le lundi 17 juin 2019 au ciné Burkina en avant première. Étaient présents à cette grande première,  les réalisateurs  et l'ensemble des acteurs.

''Maman oublie moi'' est un long métrage de 90 minutes, qui parle d'une petite famille dont le chef  de ménage '' Habib '' (nom d'acteur) de son vrai nom Habib Etongo  est taximan. Il se débrouille malgré le peu qu'il gagne avec son activité, pour mettre sa famille à l' abri du besoin. Sauf que sa femme ''Téné'' est très exigeante et rêve de vivre dans un grand confort. Son mari n'arrivant pas à lui offrir cela, elle fait la rencontre d'un homme très riche par le biais de sa meilleure amie ; c'est alors qu'elle décide de quitter son époux et sa fille ''Mina'' pour aller vivre avec celui-ci. Habib est obligé de jouer à la fois le rôle du père et de la mère pour leur fille.

De son coté, l'ex femme a eu la vie de rêve qu'elle voulait tant, mais elle sera confrontée à beaucoup de difficultés parce qu'elle ressentira le manque de sa fille abandonnée. Elle demande à son nouveau partenaire de lui faire un enfant, chose que ce dernier refuse pour un certain nombre de raisons.  Elle découvre par la suite que son partenaire en question est bisexuel et  elle tente de reconquérir son foyer. 

2e film long métrage du réalisateur Yves Edgard Bonkoungou, ce film selon lui, est inspiré de « faits réels faisant états de maux  qui minent la société actuelle »  «Le message que nous voulons faire passer, c'est celui de l'unité de la famille. Nous avons fait cas de l'homosexualité aussi parce que ce fléau fait  partie de la vie actuelle. C’est pourquoi dans le film, nous avons fait un peu cas de ce sujet et c'est ce qui a d’ailleurs permis de rendre l'histoire plus poignante »  a t-il  expliqué.  

Selon M.  Bonkoungou, le film a été réalisé sans financements et l’objectif est d'aller de l'avant avec ou sans financement.  Dans toute chose, il y a  des difficultés a confessé l'acteur principal Habib Etongo, mais selon lui , les efforts ont payé parce qu'il y avait du « professionnalisme » tant au niveau des producteurs que des acteurs.  Notons que le tournage et le montage du film ont duré deux mois. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé