Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

CULTURE

Le Directeur délégué, attaché culturel de l'Institut français de Ouagadougou était à bâton rompu avec une vingtaine de journalistes culturels le vendredi 17 juillet 2020. Ceci pour annoncer les vacances culturelles de l'IF Ouaga. Autour d'un cocktail, Patrick Hauguel a pris langue avec les hommes des médias afin de renforcer la collaboration entre l'institution qu'il dirige et la presse nationale.


L'objectif de cette rencontre étant de renforcer les liens entre les deux partenaires, les grands discours n'étaient donc pas à l'ordre du jour. Patrick Hauguel a simplement présenté les grandes attractions des mois de septembre et octobre 2020, les innovations etc. En termes d'innovations, l'IF Ouaga met désormais des badges personnalisés à la disposition des hommes et femmes des médias afin de leur permettre l'accès facile à tous moments au sein de l'institution pour leurs besoins professionnels. L'IF met également à la disposition (gratuitement) des hommes et femmes des médias, sa salle du Petit Meliès en cas de besoin.

Autant d'innovations qui ne laissent les journalistes indifférents. Au cours des échanges, les uns et les autres ont réitéré leur accompagnement et surtout salué les différentes initiatives qui permettront selon eux, de faciliter leur travail. En termes de programmation, de grandes dates sont à retenir. Notamment le vendredi 18 septembre avec le concert de l'artiste musicien Dez Altino, Adama Dembélé Dezoumba (vendredi 2 octobre), les questions de société, la finale du championnat national de débat et d'art oratoire (samedi 26 septembre), "Rire en fête" (samedi 3 octobre) avec Moussa Petit Sergent et surtout le regard de Pierre Verger, photographe voyageur à travers l'exposition "Burkina 1936" qui retrace les grandes figures burkinabè des années 30.

Organe majeur de la coopération culturelle au Burkina Faso, l’Institut français de Ouagadougou participe à la promotion des échanges artistiques et au dialogue culturel franco-burkinabè. Lieu de rencontres et d’échanges ouvert à tous, il accueille la culture dans toute sa diversité. L'on peut y savourer une riche programmation qui fait la part belle à la création contemporaine burkinabè et française dans les domaines de la musique, des arts plastiques, du théâtre, des arts de la rue, du cinéma, du débat d’idées et de la culture scientifique.
   

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir