Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

CULTURE

20 ans après sa création, la maison Bazem'Se se renouvelle et nourrit de nouvelles ambitions. Elle compte désormais faire du Koko dunda (sa matière première de prédilection), "le wax des années 2020". Pour atteindre cet objectif, le styliste Sébastien Bazemo a ouvert un atelier-showroom (avec toutes les commodités) qui sera inauguré le 28 août prochain à Ouagadougou. Le joyau a été présenté à la presse ce jeudi 13 août 2020.


Le jeu en vaut la chandelle pour Bazem'Se pour qui, il faut réinventer les codes de la mode africaine contemporaine pour qu'elle puisse se partager au monde comme porteuse d'élégance et de lumière. Le styliste se donne pour mission donc, de révéler et magnifier les textiles, matières et savoirs faire africains presqu'oubliés, en créant et commercialisant des tenues d'exception retro afropolitaines afin que chaque client se sente unique. "Désormais chez nous, le client est la bienvenue. Il ne vient plus comme un simple client mais il vient chez lui à la maison avec toutes les commodités qui y sied", clame-t-il. En effet les nouveaux locaux appelés désormais "Sébastien Bazemo" ont en leur seins un atelier, un showroom, des bureaux, le tout dans un cadre enchanteur.

Bazem'Se devient Sébastien Bazemo

Bazem'Se, qui s'est construite et qui a grandi avec les couturiers, couturières, artisans et clients veut désormais se positionner comme une marque de créateur, accélérer son changement d'échelle en se déployant à l'international, porter haut et fort toutes les richesses artisanales du pays des Hommes intègres et ses valeurs à l'international (comme le Koko dunda et le Faso danfani) et surtout de continuer à contribuer au développement économique et social des artisans. Ainsi donc après 20 ans d'existence, M. Bazemo veut marquer un nouveau tournant, tout en restant dans la continuité et sans jamais oublier les débuts et le chemin parcouru et qui ont permis à la marque d'être là où elle est. Bazem'Se devient donc Sébastien Bazemo, le nom de son créateur et s'accompagne d'une nouvelle identité de marque avec toute une équipe jeune et dynamique. C'est donc une semi industrie de mode qui s'installe au Burkina et qui entend conquérir le reste de l'Afrique et du monde.

L'identité reflétant ce qu'est la marque, la désormais Sébastien Bazemo se dote d'un site internet et une boutique en ligne. Pour le créateur, la marque Sébastien Bazemo en plus d'être ambitieuse, se doit d'être humaine où le vivre-ensemble et la joie de vivre sont les maître-mots. Selon lui, chaque client est la bienvenue chez Sébastien Bazemo quelque soit sa bourse. 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir