Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

Photo de famille des participants

La CRRH-UEMOA a organisé avec l’appui de la Banque Mondiale, une conférence régionale sur «Les Politiques de Promotion de l’Habitat et la Croissance Economique», les 30 septembre et 1er octobre 2019, à l’hôtel du 2 février à Lomé au Togo.

La Semaine des activités minières de l'Afrique de l'Ouest ( SAMAO) se veut un espace de rencontre des professionnels du secteur minier et de valorisation des potentialités géologiques et minières du continent africain. La 4è édition s'est tenue du 26 au 28 septembre 2019 à Ouagadougou. Plusieurs activités y sont menées dans ce sens à chaque édition dont l'exposition qui est la plus convoitée. Citland International est à sa 4e participation à la SAMAO et l'entreprise trouve en ce rendez-vous, un cadre incontournable pour la promotion des activités minières en Afrique.

«Élaboration d’une politique économique pour un développement endogène du Burkina Faso : choix et appropriation des objectifs finaux, intermédiaires et opérationnels et des instruments pour une implémentation à même de créer une croissance inclusive et des emplois durables dans un contexte sécuritaire difficile et d’une cohésion sociale mise à dure épreuve». C'est sous ce thème que se tient ce symposium sur le renouveau économique depuis ce 1er octobre 2019 à Ouagadougou.

Citoyen du Renouveau, une organisation de la société civile, organisera le 1er octobre prochain à Ouagadougou, un symposium sur le renouveau économique. Cette rencontre qui réunira des experts nationaux et spécialistes internationaux du développement a pour objectif d’élaborer un cadre de référence d’une politique économique endogène à l’attention de ceux à qui il appartient d’élaborer les politiques publiques. Dans cette optique, le comité d’organisation était face à la presse le jeudi 26 septembre 2019.

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a tenu la 114e  réunion de son Conseil d'administration ce mercredi 25 septembre 2019 à Ouagadougou en présence de Norbert Toé, Vice-gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). A l’issue de cette session, 7 nouvelles opérations ont été approuvées pour un montant total de plus de 79 milliards de FCFA.

©Dr

Ceci est un communiqué de presse de la Banque mondiale portant sur son rapport consacré à l’importance de l’innovation et de la technologie agricole dans la réduction contre pauvreté.

©Premier ministère

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a présidé la 2eme session de l’année 2019 du Comité de pilotage du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat/Secteur privé (CODESP) ce lundi 16 septembre 2019. A l’issue de cette séance de travail, des résolutions ont été prises, notamment l’opérationnalisation du Fonds minier de développement local dès ce mois de septembre. Sur 45 résolutions prises lors de la première session du Cadre de concertation et d’orientation pour le dialogue Etat/Secteur privé, 43 sont à un niveau satisfaisant de mise en œuvre.

Après l’avoir remis officiellement au Premier ministre, le jeudi dernier, le rapport d’activités 2018 de l’Arcop a été dévoilé aux hommes de média ce jeudi 12 septembre 2019 au cours d’une conférence de presse tenue à Ouagadougou.

©DR

Le gouvernement burkinabè a annoncé ce lundi 9 septembre 2019 la suspension jusqu’à nouvel ordre des importations des huiles alimentaires et du sucre. Le ministère en charge du commerce a suspendu à cet effet la délivrance des autorisations spéciales d’importation de ces deux produits.

Les entreprises les plus dynamiques du Burkina Faso ont reçu des distinctions le 7 septembre dernier à Ouagadougou. en effet, le cabinet Eco Finances Entreprises (Eco FIE) a organisé l’édition 2019 du «Gala des 100 entreprises les plus dynamiques du Burkina Faso». un classement qui selon Djibril Barry, Directeur général d’Eco Finance Entreprises, permet de créer de l’émulation au sein des entreprises, car elle génère une compétition saine entre ses acteurs parce que basée sur des critères objectifs.
Quatre critères ont été retenus par le cabinet d’expertise en finance et gestion pour son étude de classement des 100 entreprises les plus dynamiques du Burkina. Il s'agit de l’expertise, la capacité d’innovation, la capacité de pénétration du marché, et l’impact de l’activité de chaque entreprise sur son économie nationale.

©Premier ministère

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a reçu en audience le jeudi 5 septembre 2019 dans la soirée, une délégation de l’Autorité de Régulation de la Commande Publique (ARCOP) conduite par son président Dramane Milloho. Cette délégation a saisi cette opportunité pour présenter l’ARCOP dans toute sa diversité au Chef du Gouvernement, ainsi que le rapport d’activités 2018 qui sera publié dans les jours à venir.

©DR

Les négociateurs en chef sur le commerce chinois et américains ont convenu ce jeudi 5 septembre 2019 de prendre conjointement des actions concrètes afin de créer des conditions favorables pour les consultations bilatérales.