Aujourd'hui,
URGENT
Sud-ouest: 72 cas de grossesse enregistrés en 2017 dans les écoles primaires et 328 au post primaire
RDC: la nouvelle épidémie Ebola fait 200 morts
Burkina: le pays a reçu  654,373 milliards de FCFA d’aide publique en 2017 (rapport)
Etats-Unis: au moins douze morts dans une fusillade en Californie
Musique: le Rwandais Buravan, est le lauréat du Prix Découvertes RFI 2018
Burkina: augmentation de 75 FCFA du prix du carburant à partir du vendredi 9 novembre 2018 (conseil des ministres).
Pakistan: la chrétienne Asia Bibi poursuivie pour blasphème et acquittée il y a une semaine a été libérée (Officiel)
Ouagadougou:  l'échangeur du nord ouvert à la circulation le 15 novembre 2018
Burkina: près 700 000 femmes ont bénéficié de la gratuité de l’accouchement (président du Faso)
Cameroun:  Paul Biya  a prêté serment pour son 7e mandat

Le bureau consulaire de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a rendu compte, aux médias et à l’ensemble de la communauté des affaires burkinabè, de ce qu’ils ont pu accomplir au cours d’une année d’exercice. Le bilan s’est fait au cours d’une conférence de presse tenu ce vendredi 16 février 2018 à Ouagadougou.

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présidé ce jeudi 15 février 2018 à la primature la session extraordinaire du Comité d’orientation stratégique du Programme d’urgence pour le Sahel du Burkina Faso (PUS-BF). Cette séance a permis de faire le point des activités menées en 2017 et d’adopter le plan de travail de l’année 2018.

La première réunion du Comité de pilotage du suivi de l’amélioration du climat des affaires s’est déroulée le mardi 13 février 2018, sous direction du Premier ministre, Paul Kaba THIEBA, par ailleurs président dudit comité. Il s’est agi, à travers cette rencontre, de rechercher des mesures pour redresser la barre des mauvaises performances enregistrées par le pays ces deux dernières années, eu égard au classement Doing business et ce, conformément aux objectifs consignés dans le programme présidentiel et repris dans le Plan national de développement économique et social (PNDES).

Une équipe de la Direction Générale du Contrôle économique et de la Répression des Fraudes (DGCRF) accompagnée d’éléments de la Gendarmerie Nationale a procédé à la mise sous scellés d’une unité de fabrication de tôles à Tampouy dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou, le lundi 12 février 2018. Cette unité irrégulièrement implantée, fabrique et commercialise depuis plus de huit (08) mois des tôles bac 30/100.

Le Burkina Faso vise à travers son programme d’urgence pour la relance industrielle, la création de 83500 emplois directs et 620 000 emplois indirects selon l’Agence d’information du Burkina.

Dans quelques jours, s’ouvrira la première édition du «Consommons local». Placée sous le thème «Consommation des produits locaux et création d’emploi : stratégies et engagements nationaux pour la dynamisation du secteur de productivité», cette foire qui se tient du 19 au 25 février 2018 à Ouagadougou vise à valoriser et à promouvoir les produits made in Burkina. Elle est l’œuvre de l’Association Wa-mêdô ou encore «Viens nous construire» en langue mooré.

En vue de consolider la dynamique de promotion de la chaîne de valeurs des légumineuses, le Burkina Faso organise une Journée des légumineuses (JL) le lundi 19 février prochain à Koumbané dans la province du Yatenga, région du Nord. A une semaine de l’évènement, le comité national d’organisation de cette journée était face à la presse ce lundi 12 février pour donner les grandes articulations de la cérémonie.

Ceci est une déclaration du collectif syndical de la Confédération générale de travail du Burkina (CGTB) relative à la question de l’Impôt Unique sur les Traitements et Salaires (IUTS). Le collectif que dirige, Bassolma Bazié se prononce sur la question suite aux nouvelles mesures décidées par le gouvernement dans la loi de finance 2018 et dans le nouveau code général des impôts.

la maquette de l’aéroport

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba a présidé ce vendredi 9 février 2018 à la Primature le conseil d'orientation de la Maîtrise d’ouvrage de l’aéroport de Donsin (MOAD) afin d’examiner l'état d'évolution du projet. Il s’est agi de dresser le bilan de l'exécution des travaux et d'envisager des perspectives.

Dans le cadre de  ses activités, l'Action des journalistes sur les mines au Burkina Faso (AJM-BF) a effectué une visite sur le site d’exploitation de la mine d’or d’Essakane gérée par la société Iam Gold. Les participants à cette excursion ont pu toucher du doigt les réalités de fonctionnement d’une société minière en pleine exploitation.

Une vue des paricpants.

Yaoundé accueille du 30 janvier au 1er février, un forum sur la fraude et la corruption dans les mines en Afrique francophone. Organisé par le PASIE (Projet d’amélioration de la surveillance de l’industrie extractive en Afrique francophone subsaharienne), en partenariat avec les services de contrôle supérieur de l’Etat du Cameroun, le CREFIATF et  COWATERSOGEMA, ce forum vise à outiller les instituts de contrôle  (cours des comptes, société civil, acteurs étatiques œuvrant dans la lutte contre la fraude, médias, …) à mieux lutter le phénomène.

Le Conseil national de la Transition (CNT) a adopté en novembre 2015 une nouvelle loi portant règlementation de la publicité au Burkina Faso. Le gouvernement a acté cette nouvelle disposition à travers la prise du décret d’application de la loi le 12 juin 2017. Ledit décret a donné un délai d’une année aux acteurs pour qu’ils se conforment à la loi. Pour les Publicitaires associés, organisation faîtière des publicitaires, qui ont rencontré la presse ce jeudi 25 janvier 2018 à Ouagadougou, l’application effective du nouveau code de la publicité va assainir le milieu de la communication et de la publicité au Burkina.