Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Bamory Ouattara remplace Nabi Issa Coulibaly à la tête de La Poste (conseil des ministres). 
Ouagadougou: 2 bus touchés par les flammes le 24 février dans un incendie sur le nouveau site de la Direction générale de la police municipale.
Sanmatenga: 3 policiers et 1 civil tués le 24 février dans une embuscade tendue par des individus armés sur l’axe Pissila-Gibga.  
Ouahigouya : le corps sans vie d’un attaché d'éducation retrouvé après une attaque terroriste le 22 février dans le village de Samboulga. 
Burkina: une croissance de 6,5% en moyenne annuelle attendue sur la période 2021-2022, sous l’impulsion du secteur tertiaire (+7,8% et 7,6%
Burkina: le déficit global base engagement se situe à 254,0 milliards de FCFA contre 381,7 milliards de FCFA en 2018 (-33,5%).  
Burkina: 1 598,1 milliards de FCFA  de recettes mobilisés à fin octobre 2019 contre 1 412,0 milliards de FCFA à la même période en 2018 (+1
Burkina : l’activité économique enregistre pour 2019 une croissance de 6,0% contre 6,8% en 2018 (Conseil des ministres).
Burkina: le gouvernement adopte un décret portant prorogation de la période de révision des listes électorales biométriques au titre de l’a
Burkina: le parti politique "Le Faso Autrement" admis au sein du Réseau Libéral Africain en qualité de membre observateur. 

Le ministre Stéphane Sanou contrôlant les rayons d’un supermarché.

ECONOMIE

Lundi 3 juillet 2017, le ministre en charge du Commerce, Stéphane Sanou, et des techniciens de son ministère ont effectué une opération de contrôle dans la région des Hauts-Bassins, notamment dans la ville de Bobo-Dioulasso. Après avoir fait le tour des alimentations, la délégation, conduite par le ministre, a procédé à des saisines. Entre autres, des pneus frauduleux et des produits de consommations périmées (huile, bouillons, lait, savon,…)


A la tête de l’équipe technique du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, le ministre Stéphane Sanou a fait le tour des alimentations de la ville de Bobo-Dioulasso. Dans une des surfaces les plus fréquentées de la ville, il a personnellement visité les rayons, fouillant, pesant et contrôlant minutieusement le prix, le poids et la quantité des produits en vente.

Stéphane Sanou a inscrit sa sortie sur le terrain dans le cadre des missions dévolues à son département : « Nous sommes là dans le cadre de notre mission régalienne de contrôle des prix. Nous faisons le contrôle sur place, ce qui nous permet de vérifier la qualité, la quantité et le prix des produits de consommation. Ici à Bobo, le constat est varié. Dans certains endroits, il y a le respect des textes en la matière, dans d’autres non. Il faut noter que les fautifs ont été interpellés et ils vont devoir se justifier…»

Sur leur lancée tout au long de l’opération, le ministre et ses hommes disent miser sur l’effet de surprise : « La mission continue, ce sont des contrôles inopinés, ce qui permet un effet de surprise. Aujourd’hui, on a épinglé une boulangerie qui s’est mis en marge des principes cardinaux. Cette boulangerie doit s’expliquer, auquel cas la loi sera appliquée dans toute sa rigueur. Il y a également eu des saisis. Ces saisis concernent les produits périmés et les produits frauduleux. Le boulot continue… »

Comme dit, le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat a continué de travailler. Après le contrôle des prix, il a procédé à l’incinération des produits frauduleux et/ou périmés.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé