Aujourd'hui,
URGENT
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).
Burkina: le Premier ministre appelle à la mise en place d’un «système de commande publique efficient».

ECONOMIE

Le Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat via ce communiqué rassure les consommateurs sur la disponibilité du gaz butane dans les stocks de la Nationale des Hydrocarbures. Aussi, il a invité les distributeurs « au strict respect » des prix de vente habituel de 2 000 F pour les bouteilles de 6 kg et de 5 000 F pour celles de 12 kg.

"Le Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat tient à rassurer les consommateurs de la disponibilité du gaz dans les stocks de la SONABHY. La cadence de remplissage des bouteilles est également maintenue à son niveau optimum.

Le ministère rappelle par ailleurs aux distributeurs et aux consommateurs du gaz butane que les prix de ce produit n’ont connu aucune modification. Par conséquent, les bouteilles de gaz butane sont vendues au consommateur final au prix habituel ; notamment celle 6kg à 2000F et celle de 12kg à 5000F à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso.

Il invite les distributeurs au strict respect de ces prix fortement subventionnés par l’Etat au profit des ménages burkinabè. Par ailleurs, des contrôles sont en cours et tout contrevenant s’expose à la rigueur de la loi.

Enfin, il invite les consommateurs à dénoncer les irrégularités, les pratiques illicites de prix et les spéculations aux numéros verts suivants : 80 00 11 84/85 à Ouagadougou et 80 00 11 86 à Bobo-Dioulasso.

DCPM/ Ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat."

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir