Aujourd'hui,
URGENT
Espagne: retrait du mandat d'arrêt international contre Carles Puigdemont
Burkina: Ouagadougou va abriter du 23 au 27 juillet prochain la 24e édition  de la tranche commune entente
Burkina: Augustin Loada revient sur le devant de la scène avec le MTT, un  mouvement d'éveil citoyen 
Coopération: le 7ème Traité d’amitié et de coopération (TAC) Burkina Faso – Côte d’Ivoire se tiendra à Yamoussoukro du 23 au 27 juillet 2018
Android: l'Union européenne condamne Google à une amende record de 4,34 milliards d'euros (RFI)
Soum: le chef de Hocoulourou et un paysan tués par « des individus armés non identifiés» (ministère de la sécurité)
Burkina: l’armée démantèle plusieurs bases terroristes sur la bande transfrontalière nord et interpelle 60 suspects
Burkina: la douane et la DGTTM, sont respectivement 2e et 3e parmi les services les plus corrompus (Ren-Lac)
Burkina: la police municipale, service public le  plus corrompu en 2017 (Rapport Ren-lac)
Mali: 1 mort et 6 blessés dans l'accident d'un véhicule du Bataillon Gondaal 3 

ECONOMIE

Le Directeur général de l’Ecole nationale des régies financières (Enaref), le docteur Amadou Nébila Yaro a été désigné coordonnateur Afrique de l’Ouest du Réseau des instituts africains de finances publiques. C’était au cours de la deuxième Conférence internationale des instituts africains de finances publiques tenue du 21 au 24 novembre 2017 à Marrakech au Maroc.


Cette session qui intervient après la première édition qui s’est tenue en 2016 à Yaoundé (Cameroun), s’est penchée sur le rôle des instituts de formation en finances publiques dans l’accompagnement des réformes financières et économiques dans les pays africains.

Plusieurs thèmes ont fait l’objet d’exposés suivis de débats par les participants. Le DG de l’Enaref est intervenu sur le thème «Finances publiques et budgétisation sensible au genre». Amadou Yaro a ainsi partagé la riche expérience de son institution dans la formation des acteurs (députés, société civile, agents des ministères, etc.) sur le thème de la budgétisation sensible au genre. Il a par ailleurs rappelé combien il est important pour les instituts de finances publiques d’anticiper sur des thèmes émergents. Le Burkinabè a en outre, indiqué que les écoles et centres de formation en finances publiques doivent axer leurs prochaines actions sur des modules à même de permettre aux agents publics d’être de véritables acteurs du développement en mettant l’accent sur les politiques publiques en général, pour qu’à l’issue de leur formation, les cadres soient aptes à concevoir, exécuter et à évaluer les politiques publiques.

En marge de cette édition, un réseau des instituts des finances publiques d’Afrique a été mis en place. Le DG de l’Enaref a été désigné (par acclamation), coordonnateur de la conférence pour l’Afrique de l’Ouest, avec pour mission d’appuyer les instituts d’Afrique de l’Ouest dans la mise en œuvre de leurs activités et de servir de relais dans cette zone pour la vulgarisation des bonnes pratiques.

Source MINEFID

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Dans une interview accordée à des chaines de télévision le 24 juin 2018, le président Roch Marc Christian Kaboré promet de mettre fin à l’incivisme et à la défiance de l’Etat, en appliquant la loi dans toute sa fermeté. En a-t-il les moyens?

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé