Aujourd'hui,
URGENT
Politique: le groupe parlementaire dissident de l'UPC a changé de dénomination et s'appelle désormais Groupe parlementaire RD (UPC)
France: Chérif Chekatt, l'auteur de l'attentat contre le marché de Noël à Strasbourg qui a fait 3 morts, a été abattu par la police
Royaume-Uni: le Parlement votera sur le Brexit entre le 7 et le 21 janvier 2019
RDC: incendie dans un entrepôt de la Commission électorale à Kinshasa à 10 jours de la présidentielle, d'importants dégâts matériels
Mali: arrestation de Burkinabè soupçonnés de préparer des attentats à Ouaga, Bamako et Abidjan pendant les fêtes de fin d'année
Burkina: le flambeau du 11-décembre a été transmis à Tenkodogo, ville hôte de la célébration de l'indépendance en 2019
Centrafrique: arrestation en France de Patrice-Edouard Ngaïssona, ex-chef anti-balaka en RCA
11-décembre:  «Rien et absolument rien ne doit remettre en cause notre vouloir vivre-ensemble» (Roch Kaboré)
Migration: le pacte de l’ONU sur les migrations adopté à Marrakech
11-Décembre: "L'occasion de rendre hommage à notre peuple travailleur et de saluer la mémoire des bâtisseurs de notre nation." (Roch Kaboré)

M. Christian Agossa, Directeur Général de la CRRH-UEMOA

ECONOMIE

La CRRH-UEMOA a procédé ce vendredi 22 décembre 2017 à son siège à Lomé à la cérémonie de signature des instruments juridiques de la mise à disposition des ressources  issues de son 7ème refinancement au profit de cinq banques.  Cette opération  dénommée  «CRRH-UEMOA  5,95% 2017-2029», d’une durée de 12 ans et portant un taux d’intérêt de 5,95% l’an net d’impôt et taxes dans tous les pays de l’UEMOA  a été un succès franc car ayant permis de mobiliser la somme record  de 25,1 milliards de FCFA.

Ces fonds vont bénéficier à la Banque Atlantique  du Bénin, à la NSIA BANQUE et à la Société Ivoirienne de Banque de Côte d’Ivoire, à la Banque de l’Habitat du Sénégal et à l’Union Togolaise de Banque, qui pourront octroyer à leurs clients, des crédits hypothécaires à des taux plus bas.

Après un bref bilan de cette dernière campagne de refinancement, le Directeur Général de la CRRH-UEMOA a «adressé ses remerciements à l’ensemble des souscripteurs de sa septième émission obligataire, ainsi qu’aux souscripteurs des précédentes émissions pour leur soutien».

Christian AGOSSA  a expliqué que les fonds issus de cette opération  permettront aux banques bénéficiaires de «mieux répondre aux attentes des ménages de l’Union en quête d’un habitant décent, par des crédits hypothécaires à des taux et des durées les plus compétitives».

Le montant record de 25 milliards mobilisés
Cette septième opération de refinancement porte à 132 Milliards de FCFA, le montant total de ressources mobilisées par la CRRH-UEMOA sur le marché financier régional en 5 années d’activités opérationnelles, pour le refinancement de prêts à l’habitat consentis par 34 banques refinancées couvrant les huit pays de l’Union, et 55 portefeuilles refinancés. En plus donc d’être une institution financière stable, un modèle de refinancement en Afrique, la CRRH-UEMOA  a atteint un niveau très avancé dans son processus de maturation.

Notée AA à l’échelle régionale avec perspective positive par l’agence Bloomfield Investment Corporation, ce qui en a fait l’un des risques de crédit les plus sûrs de l’UEMOA, elle n’a pas pu atteindre ce niveau de performance sans ses actionnaires composés de 54 banques commerciales de l’UEMOA, de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), de la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), Shelter Afrique (SHAF),institution continentale dédiée à la promotion et au financement de l’habitat en Afrique, et la Société Financière Internationale (SFI), institution du Groupe de la Banque Mondiale dédiée au financement du secteur privé.

Tout en  les remerciant pour leur confiance renouvelée,  le Directeur Général de la CRRH-UEMOA Christian AGOSSA a conclu que «La CRRH-UEMOA reste ouverte aux banques de l’Union désireuses de renforcer leurs concours au financement de l’habitat dans l’Union par le recours de ses services».

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

La hausse de 75 FCFA du prix du litre d’essence et de gasoil au Burkina Faso est-elle, selon vous, justifiée?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé