Aujourd'hui,
URGENT
Arabie Saoudite: Selon la CIA, Mohammed ben Salman a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi
Burkina: la Coalition contre la vie chère organise le 29 novembre une journée de protestation contre la récente hausse du prix du carburant
Madagascar: le second tour de la présidentielle opposera Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, tous deux anciens présidents
Centrafrique: l’ex-chef anti-balaka Alfred Yecatom Rhombot extradé vers la CPI
Israël: le ministre de la Défense démissionne après le cessez-le-feu à Gaza
Brexit: Theresa May annonce que son gouvernement a validé le projet d'accord avec l'Union européenne 
Burkina: l'utilisation de contraception moderne a empêché 397 000 grossesses non désirées et 142 000 avortements (rapport)
Burkina: le bureau actuel du syndicat national de la GSP interdit d'activités, 10 agents révoqués (Conseil des ministres)
Sénégal: Macky Sall laisse entrevoir l'amnistie pour Khalifa Sall et Karim Wade (RFI)
Burkina: le Mouloud célébré dans la nuit du lundi 19 au mardi 20 novembre 2018

ECONOMIE

Le Premier Ministre, Paul Kaba Thiéba, a reçu dans l’après-midi du 8 mai 2018 à Ouagadougou, le ministre malien de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé. Il était porteur d’un message de son Premier ministre à l’endroit du chef de gouvernement burkinabè. Ce déplacement s’effectue dans le cadre du lancement de la zone économique spéciale couvrant le Burkina Faso, le Mali et la Côte d’Ivoire.

Le lundi 14 mai prochain, sera lancé à Sikasso au Mali, la zone économique spéciale au profit des peuples du Burkina Faso, de la République du Mali et celle de la Côte d’Ivoire. C’est la principale information livrée par le ministre malien de l’économie et des finances malien, à sa sortie d’audience avec le Premier ministre Burkinabè Paul Kaba Thiéba.

Pour Dr Boubou Cissé, ces trois pays se sont engagés « pour améliorer la coopération économique et aller vers une intégration plus rapide de leur économie ».

A l’en croire, Ces trois pays (localités) disposent d’énormes potentialité économiques, et avec les efforts des trois gouvernements, ces localités pourront amorcer un véritable développement au profit de leurs populations respectives.

Ainsi, des projets structurants dans les domaines de l’agrobusiness, l’agro-industrie, le transport, la communication verront bientôt le jour à la faveur de cette zone économique spéciale communément appelé «Triangle du balafon».

Le 14 mai prochain, les Premiers ministres burkinabè, malien et ivoirien procéderont à la signature de la déclaration d’engagement, pour matérialiser le démarrage effectif de ce projet sous régional.

A noter que ce projet sous régional bénéficie du soutien de l’Union économique et monétaire ouest africaine et devra servir de modèle pour l’ensemble de l’union.

DCI/PM

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir