Aujourd'hui,
URGENT
Cinéma: l’acteur ivoirien Ahmed Souané (Docteur Boris) est décédé ce jeudi 20 septembre
RDC: L’Onu inquiète face à l’augmentation des violations des droits de l’homme
Burkina: le gouvernement crée une Brigade spéciale des investigations anti terroristes et de lutte contre la criminalité organisée (BSLAT)
Pakistan: l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif remis en liberté (RFI)
Burkina: le CDP dément toute implication dans les différentes attaques terroristes perpétrées sur le territoire national(parti)
Ouagadougou: la 12e  édition du Forum national de la recherche scientifique et des Innovations technologique se tiendra  du 20 au 25 octobre
Loroum: des individus non identifiés ont abattu dans la nuit de mardi à mercredi, un homme dans le village de Lossa, commune de Banh
Niger: enlèvement d’un prêtre italien au sud-ouest de Niamey
Afrique du Sud: la justice autorise la consommation de cannabis à titre personnel pour les adultes (RFI)
Diplomatie: le président du Faso a été élevé à la grande dignité de Companion of the Order of the Star of Ghana

ECONOMIE

L’autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) était chez le Premier ministre Paul Kaba Thiéba le lundi 27 août 2018. L’objectif était de remettre le rapport d’activité  2017 de l’institution de régulation de la commande publique au chef du gouvernement.

Ledit rapport s’articule autour de 10 points et traite de toutes les activités qui ont été menées par l’ARCOP au cours de l’année 2017. Il s’agit notamment de la tenue des conseils de régulation, des réunions de l’ORD, de la formation et la sensibilisation des acteurs de la commande publique par le secrétariat permanent de l’ARCOP, des audits pour l’intégrité du système de la commande publique. Le rapport remis au Premier ministre fait également ressortir la gestion administrative et financière de l’ARCOP au cours de l’année 2017.

Sur les audits pour l’intégrité du système de la commande publique, Dramane Milogo, président de l’ARCOP estime que la commande publique comme partout ailleurs, est un domaine à perfectionner régulièrement. «Nous faisons cet audit chaque année pour voir ce qui a changé, ce qui est à améliorer et ce qui est à faire en termes de formation par rapport à l’année précédente», souligné M. Milogo. Selon le patron de l’ARCOP, le Premier ministre a eu une oreille attentive par rapport aux recommandations et a félicité l’institution pour le travail abattu.

Par rapport aux «mauvaises» entreprises en la matière, Dramane Milogo indique que chaque année, plusieurs parmi elles sont sanctionnées en fonction de la faute commise. Mais sur le contenu dudit rapport, le président Milogo a estimé qu’il faut attendre la semaine prochaine pour le rendre public à travers une conférence de presse.



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir