Aujourd'hui,
URGENT
France: le jihadiste français Fabien Clain, voix du groupe Daesh qui a revendiqué les attaques du 13 novembre, tué en Syrie (RFI)
Terrorisme: "la France peut intervenir militairement" à la demande du Burkina Faso selon l'Ambassadeur français à Ouagadougou (AIB)
Burkina: le gouvernement burkinabè compte rouvrir les écoles fermées à cause du terrorisme en mettant en route une stratégie
Etats-Unis: Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste

ECONOMIE

A l’issue du Conseil des ministres tenu ce mercredi 19 septembre 2018, le gouvernement a adopté le projet de loi portant budget de l’Etat gestion 2019. Selon le porte parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, il s’établit à : 2237,42 milliards de FCFA au titre des recettes et 2503,59 milliards de FCFA au titre des dépenses.

La deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale dite session budgétaire s’ouvre ce mercredi 26 septembre 2018. C’est au cours de cette session que les députés vont examiner le projet de loi portant budget de l’Etat, gestion 2019.  Pour que ce processus soit respecté, le gouvernement doit déposer le projet du budget 2019 avant l’ouverture de la session. Et c’est ce projet de loi qui a été finalisé par le conseil des ministres de ce 19 septembre.

« Il s’agit de recette de 2237,42 milliards de FCFA et des dépenses de 2503,59 milliards de FCFA. Par rapport à 2018, nous avons une hausse de recette budgétaire de 23% et une hausse des dépenses de 9,15%. Le niveau du déficit, lorsqu’on le rapporte au PIB nominale, projeté pour 2019 est de 3% », a affirmé Remis Dandjinou.  Le besoin de financement pour couvrir les dépenses sera de 266, 17 milliards si le projet est adopté tel.  En 2018, le déficit était de 423 milliards de FCFA.

En rappel, le budget 2018 se déclinait à plus 2441 milliards de F CFA au titre des dépenses contre plus de 2018  milliards au titre des recettes totales avec un besoin de financement de plus 423 milliards de F CFA.

 

Source : DCPM/MCRP

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir