Aujourd'hui,
URGENT
Paludisme: un vaccin expérimental testé au Malawi (France 24)
Burkina: le gouvernement octroie aux travailleurs des Finances des forfaits trimestriels allant de 400 000  à 900 000 FCFA
Burkina: les greffiers disent non aux "tripatouillages" des textes (AIB)
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu

ECONOMIE

Lancé en 2017 par le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, le Programme d’autonomisation économique des jeunes et des femmes (PAE/JF) qui  prendra fin en 2019 se poursuit cette année. Lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi 10 octobre 2018 à Ouagadougou, le comité en charge de ce programme a fait une énumération des innovations de cette seconde phase du projet dont l’enveloppe financière est estimée à 4,5 milliards de FCFA.

Pour  cette deuxième phase, le coordonnateur Soumaila Bitibaly affirme que des leçons ont été tirées de la première phase qui s’est déroulée en juin 2017. Etant donné « le flux difficilement gérable » causé par le nombre insuffisant de guichets de réception,  cette année, affirme t-il, « nous avons mis les bouchées doubles pour relever un certain nombre de défis. Cette année, dans la mise en œuvre du programme, nous avons  d’abord,  à Ouagadougou, augmenté le nombre de guichets et de sites de dépôt » a-t-il expliqué. 

Au niveau de chaque site, précise le coordonnateur, il y a six guichets dont deux ouverts pour les jeunes (âgés de 18 à 35 ans) ; deux guichets pour les femmes âgées de 18 à 60 ans et un seul guichet pour les personnes âgées de 36 à 50 ans. Il a par ailleurs annoncé l’ouverture d’un guichet spécial pour les personnes vivantes avec un handicap avec plus d’amélioration dans la gestion et l’ajout du lieu de dépôt qui est passé de 4 à 5 pour plus de fluidité. « L’année passée l’âge maximal requis était de 45 mais vu les  plaidoyers il a été relevé 50 ans » a fait savoir M. Bitibaly.

En sus de cela, l'innovation majeure est l’ouverture des sites de dépôts dans les 45 provinces du Burkina Faso et l’inscription en ligne pour les titulaires d'un Bac plus 2. « Chaque province aura un lieu de dépôt en tenant compte des prédispositions prises à Ouagadougou. Cela a permis de réduire les distances et d’augmenter la chance de tout le monde. Aussi, nous avons tenu compte d’un autre aspect.  A cet effet, les titulaires du BAC +2 ont été autorisés à déposer leurs dossiers en ligne » a souligné M. Bitibaly.

Les taux de remboursement n’ont pas changé. Aux dires du coordonnateur, ils sont de 0% pour les personnes en situation de handicap; 1% pour les jeunes et les femmes et 2% pour les titulaires d’un diplôme Bac+2. Pour la première catégorie (personnes handicapées, jeunes et femmes) les montants des prêts vont de 100 mille à 1 million de FCFA. Pour la seconde catégorie des diplômés bac+2, leur montant est de plus d’un million. Toutes les sommes doivent être remboursées dans un délai de 36 mois. Sur une enveloppe globale de 16,5 milliards de FCFA, 4,5 milliards  seront mis à la disposition des projets qui seront retenus cette année. Benoit Bado du Fonds d’appui au secteur informel (Fasi), d’ajouter que tous les secteurs d’activités sont concernés. Débutés le 5 Octobre 2018, les dépôts de dossiers prendront fin le lundi 15 Octobre prochain.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé