Aujourd'hui,
URGENT
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires

ECONOMIE

En tout, 4 810 litres d'huile raffinée de qualité douteuse et 175 litres d'huile brute ont été saisis à la suite d’un contrôle de la régularité des unités de production d'huiles alimentaires à Bobo Dioulasso, selon un communiqué du ministère en charge du Commerce.

L’opération, menée par la Brigade mobile de contrôle du ministère en charge du Commerce -à une date non précisée-, entrait dans le cadre de la protection du tissu industriel et économique du pays. Elle a également permis de saisir du matériel servant à la transformation artisanale de l’huile.

Au total, dix unités de production d'huiles alimentaires et d'aliments pour bétail irrégulières ont été recensées et contrôlées. Quatre de ces unités ont été mises sous scellés tandis que et six unités ont été purement et simplement démantelées. 

«L'implantation d'unités industrielles clandestines et les pratiques frauduleuses, sont contraires à la réglementation économique et seront réprimées conformément à la loi», rappelle le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat.

Le secteur de l’huilerie au Burkina Faso fait face à une mévente qui menace l’existence des usines régulièrement installées et les emplois. Les acteurs du domaine estiment à 10 milliards de FCFA la valeur des stocks invendus. 

Fin septembre, le Réseau des importateurs et distributeurs d’huiles alimentaires avait rencontré le ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat afin de lui soumettre des propositions de solutions pour résoudre la crise.

Dans la foulée, le gouvernement a adopté un décret  intégrant l’huile alimentaire, l’oignon, les pneus et la pomme de terre parmi les produits soumis à une autorisation d’importation.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé