Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: les avocats en arrêt de travail de 96 heures pour dénoncer le dysfonctionnement de l'appareil judiciaire
Coopération: la Chancelière allemande Angela Merkel, effectue les 1er et 2 mai 2019 une visite d’amitié et de travail à Ouagadougou
Sri Lanka: l'État islamique (EI) a revendiqué, les attentats qui ont fait plus de 320 victimes le dimanche de Pâques
Soudan: le président égyptien, al-Sissi plaide pour un nouveau délai accordé aux militaires
Algérie: Issad Rebrab, l’homme le plus riche d'Algérie, derrière les barreaux (RFI)
Mali: Boubou Cissé nommé Premier ministre
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 

ECONOMIE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré officiellement, en fin de matinée, l’échangeur du Nord. Cette infrastructure, qui a coûté 70 milliards de FCFA, va permettre de décongestionner la circulation sur les axes routiers concernés, d’assurer une bonne structuration du réseau de voirie urbaine et d’accroître la sécurité routière dans cette partie de la capitale.

« Aujourd’hui nous devons nous réjouir d’avoir construit cet échangeur qui permet d’assurer la fluidité de la circulation dans la capitale. Cette infrastructure est un enjeu majeur et fait la fierté du Burkina Faso », a indiqué le chef de l’Etat à l’issue de la visite de l’échangeur. Il a soutenu que le gouvernement va continuité dans cette lancée, en vue de désengorger la plupart des grandes voies d’accès à la capitale. 

Les travaux de bitumage et d’amélioration des conditions de transport vont aussi continuer dans d’autres villes comme Bobo-Dioulasso, a ajouté le président du Faso. Il a salué la collaboration et la compréhension des habitants des quartiers riverains qui ont subi les désagréments pendant les trois ans de travaux de construction de l’échangeur du Nord. 

Quatrième échangeur de la capitale après ceux de Ouaga 2000, de l’Est et de l’Ouest, l’infrastructure est composée au total de 14 ponts, cinq passerelles, 22 km de voiries, et 11,3 km de caniveaux. 

Selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, l’échangeur du Nord, dont les travaux ont duré 35 mois, s’inscrit dans la vision du président du Faso de doter la capitale Ouagadougou et les autres villes du pays d’infrastructures routières de qualité pour assurer un développement économique harmonieux. Il a par la même occasion annoncé le lancement prochain des travaux de construction d’un pont sur barrage numéro 2 à Ouagadougou dans la même dynamique de facilitation du transport dans la capitale, ainsi que la construction et la réhabilitation de grandes routes pour désenclaver plusieurs localités du pays. 

Le représentant de la population, le Naaba Kiba de Tampouy a salué la réalisation de cet ouvrage qui va contribuer à faciliter le trafic routier dans les arrondissements 2, 3 et 4 de Ouagadougou. 

Pour le maire de la capitale, Armand Pierre Béouindé, la réalisation de cet échangeur était une nécessité à cet endroit de la ville qui est un carrefour entre deux routes nationales (RN2 et RN22), une voie ferrée, deux barrages et plusieurs routes secondaires.  L’infrastructure, réalisée par l’entreprise SOGEA SATOM, est le plus grand échangeur du Burkina Faso.

 

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé