Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé

ECONOMIE

Le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a inauguré officiellement, en fin de matinée, l’échangeur du Nord. Cette infrastructure, qui a coûté 70 milliards de FCFA, va permettre de décongestionner la circulation sur les axes routiers concernés, d’assurer une bonne structuration du réseau de voirie urbaine et d’accroître la sécurité routière dans cette partie de la capitale.

« Aujourd’hui nous devons nous réjouir d’avoir construit cet échangeur qui permet d’assurer la fluidité de la circulation dans la capitale. Cette infrastructure est un enjeu majeur et fait la fierté du Burkina Faso », a indiqué le chef de l’Etat à l’issue de la visite de l’échangeur. Il a soutenu que le gouvernement va continuité dans cette lancée, en vue de désengorger la plupart des grandes voies d’accès à la capitale. 

Les travaux de bitumage et d’amélioration des conditions de transport vont aussi continuer dans d’autres villes comme Bobo-Dioulasso, a ajouté le président du Faso. Il a salué la collaboration et la compréhension des habitants des quartiers riverains qui ont subi les désagréments pendant les trois ans de travaux de construction de l’échangeur du Nord. 

Quatrième échangeur de la capitale après ceux de Ouaga 2000, de l’Est et de l’Ouest, l’infrastructure est composée au total de 14 ponts, cinq passerelles, 22 km de voiries, et 11,3 km de caniveaux. 

Selon le ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, l’échangeur du Nord, dont les travaux ont duré 35 mois, s’inscrit dans la vision du président du Faso de doter la capitale Ouagadougou et les autres villes du pays d’infrastructures routières de qualité pour assurer un développement économique harmonieux. Il a par la même occasion annoncé le lancement prochain des travaux de construction d’un pont sur barrage numéro 2 à Ouagadougou dans la même dynamique de facilitation du transport dans la capitale, ainsi que la construction et la réhabilitation de grandes routes pour désenclaver plusieurs localités du pays. 

Le représentant de la population, le Naaba Kiba de Tampouy a salué la réalisation de cet ouvrage qui va contribuer à faciliter le trafic routier dans les arrondissements 2, 3 et 4 de Ouagadougou. 

Pour le maire de la capitale, Armand Pierre Béouindé, la réalisation de cet échangeur était une nécessité à cet endroit de la ville qui est un carrefour entre deux routes nationales (RN2 et RN22), une voie ferrée, deux barrages et plusieurs routes secondaires.  L’infrastructure, réalisée par l’entreprise SOGEA SATOM, est le plus grand échangeur du Burkina Faso.

 

Direction de la communication de la présidence du Faso

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé