Aujourd'hui,
URGENT
Egypte: l'Onu demande une enquête indépendante sur la mort de l'ancien président Mohamed Morsi
Gabon: colère des femmes gabonaises après la suppression du ministère dédié à l’Égalité
Burkina: le CICR renforce les capacités des journalistes sur la couverture «responsable» des conflits armés
Procès Putsch: le parquet militaire requiert la prison à vie pour les généraux Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. 
Procès Putsch: le parquet militaire demande la destitution des généraux Diendere et Bassole de leur grade. 
Burkina: l’ex parti au pouvoir, le CDP,  accuse certains de ses membres de vouloir sa liquidation (AIB)
Sondage: le président Roch Marc Christian Kaboré obtient la note de 4,72/10 pour sa gouvernance dans le 1er semestre de 2019
Football: les Étalons du Burkina classés 9e en Afrique et 59e au niveau mondial par la Fifa au mois de juin 2019
Gambie: le gouvernement saisit les biens et les avoirs de Yahya Jammeh
Burkina: 110 508 candidats inscrits à la session 2019 du baccalauréat

ECONOMIE

Le groupe de la Banque mondiale au Burkina Faso a tenu un déjeuner de presse avec le réseau des journalistes de la banque mondiale   le vendredi 23 novembre 2018. La  présentation  du nouveau cadre de partenariat de la Banque mondiale avec le Burkina  et l’ensemble des projets et programmes financés par la banque (portefeuille)  était à l’ordre du jour.

La BM a adopté en juillet 2018, un nouveau cadre de partenariat (CPF) avec le Burkina Faso pour la période 2018- 2023. Ce cadre, guidera l’action du groupe pour accompagner le pays des Hommes intègres dans la mise en œuvre du PNDES (plan national de développement économique et social). Selon le groupe, ce cadre de partenariat s’articule autour de trois axes stratégiques que sont : la création d’emplois et la croissance ; l’investissement dans le capital humain et la protection sociale ; le renforcement de la gouvernance économique et de la participation citoyenne.

L’objectif du nouveau partenariat pays est de promouvoir le développement des secteurs porteurs de croissance et créateurs d’emplois productifs (transformation de l’économie et compétitivité ; croissance économique équitable ; bonne gouvernance et participation citoyenne). Aux dires du représentant résident de la banque mondiale au Burkina, Cheick Kanté, les grands axes du CPF sont cohérents avec  le PNDES, les conclusions du diagnostic systématique pays(DSP) ; les ODD (objectifs du développement durable)    ; les leçons du portefeuille en cours.

S’agissant de la situation du  portefeuille, une liste indicative de nouvelles opérations nationales  a été présentée lors de cette rencontre. Il s’agit entre autres des opérations sur  l’élevage, l’appui budgétaire ; la décentralisation ; le projet d’appui au secteur de l’eau ; le projet d’enseignement supérieur ; le projet santé. Des projets sous régionaux, l’irrigation au sahel et  la dorsale nord figuraient sur la liste.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé