Aujourd'hui,
URGENT
Soudan: l'Union africaine donne un ultimatum de 15 jours à l'armée pour remettre le pouvoir aux civils, sans quoi le pays sera suspendu
Burkina: le gouvernement dément la prétendue labellisation du Faso Dan Fani par une firme chinoise et annonce sa labellisation future
Irak: 900 présumés terroristes rapatriés de Syrie pour être jugés
France:  la cathédrale Notre-Dame de Paris ravagée par les flammes, l'édifice et les œuvres sauvées 
Burkina: l'ancien ministre de la Culture, Tahirou Barry accepte d'être le candidat du MCR à la présidentielle de 2020
Etats-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate
Libye: le HCR s’inquiète du sort des migrants pris dans les combats
Soudan: le ministre soudanais de la défense, Mohamed Ahmed Ibn Aouf, renonce à diriger le Conseil militaire qui dirigera la transition
Burkina: le gouvernement lance une opération de contrôle de l’authenticité des diplômes des fonctionnaires en activité
Burkina: plus d'une centaine d'individus interpellés au cours de l'opération Otapuanu

ECONOMIE

Du 23 au 31 mars prochain se tiendra à la Maison du peuple de Ouagadougou l’acte 2 du «consommons local» dénommé Burkin’daaga. L’information a été donnée par le comité d’organisation le samedi 9 mars dernier au cours d’une conférence de presse tenue à cet effet.

Dans sa mission de promouvoir une culture citoyenne de production et de consommation locale made in Burkina Faso, l’association Burkina Wamedo organise la 2e édition du «consommons local» sous le thème «Enjeux et démarche pour un management efficient de la qualité de notre production locale».

Ce rendez-vous, selon le président de l’association, Ibrahim Ouédraogo, sera marqué par l’organisation et l’animation de panel-débats, formations, rencontres B to B, une foire d’exposition-vente et se terminera par une soirée gala. «Le rendez-vous de cette deuxième édition est un temps de réflexion pour analyser la problématique de la qualité de nos produits et s’inscrit dans l’optique d’intégrer la démarche qualité dans les comportements des producteurs dans un monde de business où la dimension qualité est de plus en plus prise en compte dans les choix des consommateurs» a expliqué le président de l’association.

A l’en croire, les conférences-débats et formations constitueront un cadre d’émulation intellectuelle et un lieu d’échanges interactifs entre les intervenants et le public. A cette occasion, indique M. Ouédraogo, non seulement les intervenants mais aussi les participants pourront partager leurs opinions, émettre des propositions et envisager des solutions aux questions soulevées à travers les thèmes proposés.

Le Dîner de Gala, qui sera tenu après les différentes activités marquera la clôture officielle de la foire. Ce moment festif, précise le comité d’organisation, sera également et surtout l’occasion d’assister à des prestations musicales, des prestations d’artistes, de remise d’attestations. Plusieurs prix seront décernés à l’occasion. 

Autour d’activités diverses proposées pour ce deuxième rendez-vous, l’occasion sera donnée au grand public de porter un regard différent sur les produits locaux. «Il y va de la survie de nos économies en proie à la concurrence déloyale que connait notre production nationale» a conclu le président de l’association Burkina Wamedo.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La nomination de l'ancien Premier ministre Paul Kaba Thiéba comme directeur général de la Caisse des dépôts et de consignations du Burkina Faso (CDC-BF) est-elle, selon vous, un choix judicieux?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé