Aujourd'hui,
URGENT
MPP: «L’effervescence des grèves freine sérieusement la mise en œuvre effective du programme présidentiel»
Burkina: la Fédération internationale des Journalistes appelle au retrait de la réforme du Code pénal
Burkina: des médecins expriment leur ras-le-bol avec un ‘’carton jaune’’ au ministère de la santé (AIB)
RDC: l'Eglise appelle Tshisekedi à rompre avec les méthodes du régime précédent
France: Lamine Diack, l'ex-patron de l'athlétisme mondial, bientôt jugé pour «corruption active et passive» et « abus de confiance »
Barsalogho: 15 personnes tuées dans la soirée du samedi 22 juin 2019 par des hommes armés non identifiés (ministère de la Défense). 
USA: une condamnation à mort annulée après 6 procès pour «biais racial» (RFI)
Burkina: le Code pénal révisé adopté malgré l’opposition des médias et des organisations de droits humains   
Burkina: 110 508 candidats à la conquête du BAC premier diplôme universitaire
Turquie: les militaires «meneurs» du putsch raté condamnés à la prison à vie

ECONOMIE

Le Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat de la République populaire de Chine a publié dimanche 2 juin 2019 un livre blanc qui offre une image globale des consultations économiques et commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Il présente également la position politique de la Chine sur ces consultations. Le livre blanc est intitulé «Position de la Chine sur les consultations économiques et commerciales sino-américaines ». Nous vous proposons une série d’écrits sur ce livre blanc.

Le livre blanc actuel publié par la Chine au sujet des problèmes économiques et commerciaux sino-américains, fait suite au premier qui a été publié en septembre 2018 intitulé « Les faits et la position de la Chine sur les frictions économiques et commerciales entre la Chine et les Etats-Unis ». 

Depuis sa prise de fonctions en 2017, la nouvelle administration américaine a menacé d'imposer des droits de douane supplémentaires et d'autres mesures et provoqué de fréquentes frictions économiques et commerciales avec ses principaux partenaires commerciaux. En réponse aux frictions économiques et commerciales initiées unilatéralement par les Etats-Unis depuis mars 2018, la Chine a dû prendre des mesures énergiques pour défendre les intérêts de la nation et de ses citoyens, indique le livre blanc.

L'histoire du commerce sino-américain et des relations économiques a connu des revirements et des situations difficiles. En adoptant une attitude rationnelle et coopérative, les deux pays ont réussi à résoudre les conflits précédents, à aplanir les divergences et à faire mûrir la relation commerciale bilatérale grâce au dialogue et à la consultation.

Selon les propos rapportés dans livre blanc, les intérêts fondamentaux des deux peuples ainsi que la prospérité et la stabilité du monde sont en jeu. Le Fonds monétaire international (FMI) embouche la même trompette. Il a estimé en effet, que les droits de douanes supplémentaires que Washingtong et Pékin s’étaient déjà infligés, y compris ceux en vigueur depuis 2018, pourraient réduire le PIB mondial de 0,5% en 2020. 

« Cela représente une perte d’environ 455 milliards de dollars américains, soit un montant supérieur à la taille de l’économie sud-africaine », a indiqué la directrice du FMI Christine Lagarde (Euronews). 

Cependant, désireuse de résoudre les différends la Chine dit être disposée à collaborer avec les Etats-Unis pour trouver des solutions, et pour parvenir à un accord mutuellement bénéfique et gagnant-gagnant. Toutefois, la coopération doit être fondée sur des principes, précise-t-elle. Et, la Chine ne fera pas de compromis sur les grandes questions de principe, rapporte le livre blanc. La Chine ne veut pas d'une guerre commerciale, mais elle n'en a pas peur et elle en mènera une si c'est nécessaire, et sa position n’a jamais changé sur ce point, indique toujours le livre blanc. 

 

                                                                                              

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé