Aujourd'hui,
URGENT
Togo: Jean-Pierre Fabre désigné candidat de l'ANC à la présidentielle 2020
Burkina: quatre militaires et un policer tués dans deux attaques terroristes dans la région du Nord
Burkina: l'UNFPA commémore ses 50 ans sous le signe de l'élimination des mutilations génitales féminines 
Terrorisme: "importante saisie d’armes" par la Force conjointe du G5 Sahel à la frontière entre le Niger et le Tchad
Maroc: le roi gracie la journaliste Hajar Raissouni, condamnée à un an de prison pour avortement illégal
Coopération: le Ghana offre au Burkina 110 millions F CFA pour  soutenir ses efforts dans la gestion de la crise humanitaire
Inde: New Delhi lance un plan de lutte contre la pollution
Burkina: le rapport d’activités 2018-2019 du Haut Conseil du Dialogue social remis au président du Faso
Tunisie: Kaïs Saïed élu président avec 72,71 % des voix (Officiel)
Justice: l'audience du procès de l'affaire dite charbon fin de nouveau renvoyée au mardi 17 décembre 2019

ECONOMIE

Nous vous proposons la suite des écrits sur le livre blanc publié par le Bureau de l'Information du Conseil des Affaires d'Etat de la République populaire de Chine, intitulé « La position de la Chine sur les consultations économiques et commerciales sino-américaines » et qui donne la position politique de la Chine sur cette guerre, économique et commerciale sino-américaine.

Tout au long de la crise, les Etats-Unis ont accusé la Chine de vol de propriété intellectuelle et de transfert de technologies forcée. La Chine a "compressé" les délais pour développer de nouvelles technologies en "volant" la propriété intellectuelle américaine, ce qui lui permet aujourd'hui de contester la suprématie des Etats-Unis dans ce domaine, selon la direction du renseignement américain (DNI), en fin janvier 2019. Mais pour la Chine, il n’en est rien.

« Accuser la Chine de vol de la propriété intellectuelle pour soutenir son propre développement est une invention non fondée », nous dit le livre blanc. Les documents historiques confirment que les réalisations de la Chine en matière d'innovation scientifique et technologique ne sont pas quelque chose que nous avons volée ou prise de force à d'autres; elles ont été obtenues par l'autonomie et le travail acharné, déclare toujours le livre blanc.

La Chine a mis en place un système juridique de protection de la propriété intellectuelle conforme aux règles internationales en vigueur et adapté aux conditions nationales du pays. La conscience de l'importance de la propriété intellectuelle dans le grand public et les milieux d'affaires a augmenté en Chine, la valeur des redevances versées aux détenteurs de droits étrangers a augmenté de manière significative, et le nombre de demandes et d'enregistrements de propriété intellectuelle a bondi, selon le livre blanc.

L'ancien directeur général de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Arpad Bogsch, a fait l'éloge du cadre juridique de protection de la propriété intellectuelle en Chine, notant que les réalisations de la Chine étaient "inégalées dans l'histoire de la protection de la propriété intellectuelle".

La chambre de commerce des Etats-Unis a reconnu que la Chine faisait des progrès concrets dans la création d'un environnement de propriété intellectuelle adapté au XXIe siècle.

Dans son rapport d'enquête sur le climat des affaires 2018 en Chine, la chambre de commerce américaine en Chine a noté que parmi les principaux défis auxquels sont confrontées ses sociétés membres opérant en Chine, la préoccupation relative à la propriété intellectuelle est passée de la 5e place en 2011 à la 12e place en 2018.

Un article publié dans la revue "The Diplomat" prédit que la Chine deviendra leader mondiale en matière de propriété intellectuelle. Bon nombre des préoccupations soulevées par les entreprises étrangères qui font des affaires en Chine ont déjà été abordées par le biais d'une réforme judiciaire et d'un mécanisme d'application renforcé.

En ce qui concerne certains indices clés de l'innovation, la Chine figure déjà parmi les principaux acteurs mondiaux, souligne le livre blanc.

En 2017, l'investissement total en Recherche et développement (R&D) de la Chine a atteint 1.760 milliards de yuans, se classant au deuxième rang mondial. Le nombre de demandes de brevet a atteint 1.382.000, se classant au premier rang mondial pour la septième année consécutive. Le nombre de brevets d'invention délivrés a atteint 327.000, en hausse de 8,2% par rapport à l'année précédente. La Chine se place au troisième rang mondial en termes de brevets d'invention valides, précise le livre blanc.

Le développement économique de la Chine a bénéficié du transfert et de la diffusion de technologies à l'échelle internationale. Les détenteurs internationaux de technologie ont également tiré d'énormes bénéfices de ce processus, ajoute le livre blanc.

La Chine encourage et respecte la coopération technique volontaire entre les entreprises chinoises et étrangères sur la base des principes du marché. Elle s'oppose fermement au transfert de technologie forcé et prend des mesures résolues contre les atteintes à la propriété intellectuelle. Les accusations portées contre la Chine de transfert de technologie forcé sont sans fondement et insoutenables, selon le document.

 

                                                                     

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé