Aujourd'hui,
URGENT
Mauritanie: le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, prend part ce mardi 30 juin 2020 à à un sommet G5 Sahel-France. 
Tchad: le président Idriss Deby élevé au rang de Maréchal par les députés. 
Burkina: le gouvernement commande 2 700 tonnes de riz pour faire face à la crise humanitaire.
Santé: la République démocratique du Congo déclare la fin d'Ebola à l'est du pays. 
Burkina: le musicien Smarty devient le tout premier Ambassadeur de bonne volonté́ de l’Unicef au Burkina. 
Burkina: le gouvernement et ses partenaires vont injecter 5,2 milliards FCFA dans 12 projets afin de promouvoir l’agriculture contractuelle
Fichier électoral  : le top départ pour l'enrôlement du Centre donné, les équipes d'enrôlement vont officier sur la région du 23 juin au 9 juillet 2020
Burkina: lancement ce 23 juin 2020 des examens franco-arabes du CEP et BEPC. 12 500 candidats concernés par les deux examens.
Covid-19: le grand pèlerinage à la Mecque (Arabie saoudite) aura lieu, mais avec un nombre "très limité" de fidèles. 
Covid-19: le porte-parole du gouvernement, Remi Dandjinou annonce la réouverture prochaine des frontières terrestres et aériennes du Burkina

ECONOMIE

La 6e édition du Forum des affaires de la Jeune chambre internationale (JCI) Ouagadougou ou « JCI business forum » a refermé ses portes le samedi 27 juillet 2019 à Ouagadougou sous la présidence du directeur général l'Agence nationale des Energies renouvelables et de l'Efficacité (ANEREE), Issouf Zoungrana.

 «Énergies renouvelables, opportunités d'emploi pour la jeunesse », c'est sous ce thème qu'une cinquantaine de jeunes, élèves, étudiants des établissements techniques de la place et particuliers, durant trois jours, ont été formés aux techniques de dimensionnement et d'installation des équipements solaires, aux techniques de bio digesteur, à la gestion de son temps et de son réseau relationnel en affaires. 

Toutes ces formations pourraient du point de vue de la JCI, booster la question de l'auto-emploi des jeunes et leur compétitivité dans un environnement professionnel en mutation. Du fait que l'Etat ne peut tout seul résorber les préoccupations des jeunes, la JCI Ouagadougou a initié ce projet par lequel elle entend apporter sa contribution à l'auto-emploi et à l'autonomisation des jeunes, à travers le renforcement de leurs capacités. 

Aux dires du président exécutif de la JCI Ouagadougou, Jean Hubert Yonli, le thème de cette 6e édition se justifie par le fait que sa structure est convaincue que ce secteur d'activité est également une aubaine pour les jeunes. « Outre cet objectif, nous contribuons à la protection de l'environnement par la promotion des énergies dites vertes dans un contexte de changement climatique qui n'épargne aucune nation » a-t-il déclaré. 

Quoi de plus normal pour le président de la cérémonie, Issouf Zoungrana, par ailleurs directeur général de l’ANEREE de s'en réjouir, car pour lui, cette activité entre en droite ligne de la politique gouvernementale parce que, « nous sommes en train de mettre en œuvre un projet de formation de 5000 jeunes aux métiers des énergies renouvelables » a-t-il affirmé. 

Quant au représentant du parrain, Boubari Tarbagdo, il a exhorté les jeunes à l'auto-emploi et avance-t-il: « La JCI a levé le lièvre, que les autres accompagnent afin qu'on puisse trouver des issus pour les jeunes ». Et le président de cette 6e  édition, M. Zoungrana, de rassurer que sa structure ne faillira pas à sa mission d'accompagner tous les acteurs pour le développement du secteur de l'énergie renouvelable. Pour ce faire, il a invité les jeunes à aller « frapper à la porte » de l'ANEREE car, conclut-il, « nous avons un bureau-projet qui pourrait les accompagner dans le montage de leur projet ».

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir