Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 
Elections 2020: 1 122 554 nouvelles personnes enrôlées pour un total de 6 492 026 électeurs au Burkina Faso. 
Burkina: 101 civils tués en juillet 2020, dont 39 dans la région du Sahel, 22 à l’Est, 19 au Nord, selon l'ONG Crisis Group. 

ECONOMIE

Dans le but de moderniser ses services publics, le ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat du Burkina (MCIA) a réalisé et mise en service un portail virtuel dénommé : "Portail d'entrée au Burkina Faso". Ce portail qui a été présenté au public et aux professionnels des médias ce mardi 17 décembre 2019 à Ouagadougou, a pour objectifs principaux, d'attirer les investisseurs au pays, d'améliorer la qualité du service public fourni et de réduire le délai de délivrance des différents actes au sein des structures du MCIA au profit des usagers.


Le Peb se veut un outil qui permet d'accéder aux informations et aux services en ligne en un clic. Par ce portail, le monde des affaires au Burkina s'ouvre désormais au monde entier. Espace digital dédié au monde des affaires au Burkina, espace fédérateur, simple, mobile et sécurisé, espace qui permet de gagner du temps et qui évite de perdre de l'argent, de constituer les différents actes au sein des structures du MCIA, le Peb est désormais accessible en un clic. Ainsi donc, depuis votre lieu de travail où même entre deux avions, vous pouvez investir ou faire des affaires au pays des Hommes intègres.

Trois actes majeurs des Guichets uniques du commerce et de l'investissement (DGU-CI) du MCIA ont été retenus pour la phase pilote de dématérialisation complète des actes dans ce portail. Il s'agit notamment du Certificat d'origine (CO), des marchandises, de l'Autorisation spéciale d'importation (ASI) et de l'Autorisation d'exercer le commerce (AEC) par les étrangers.

Pour le ministre du Commerce, Harouna Kaboré, c'est une véritable révolution dans le monde des affaires au Burkina pour répondre aux préoccupations des usagers du monde des affaires. "Cette plateforme permettra de commencer les procédures d'obtention d'actes en ligne, d'aller au bout des procédures pour obtenir les différents actes, de disposer d'informations pour pouvoir investir au Burkina, de pouvoir avoir sur la plateforme, l'ensemble des projets existant dans le pays et comment faire les affaires au Burkina et les structures avec lesquelles le faire", a indiqué le ministre du Commerce.

A cela s'ajoute l'Intelligence artificielle qui permettra aux décideurs d'avoir les statistiques et de réduire le train de vie de l'Etat. "C'est un outil d'aide aux décisions parce que les statistiques nous permettent d'avoir les orientations à prendre par rapport aux produits disponibles, les actes à obtenir et surtout comment développer l'économie", ajoute Harouna Kaboré qui affirme que c'est un bon en avant.

Pour sa part, Hadja Sanon, ministre de l'Economie numérique, invite les autres acteurs sectoriels à emboiter le pas parce que selon elle, son département travaille à créer l'environnement propice mais que c'est acteurs de créer la valeur ajoutée.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Un rapport de l’Assemblée nationale préconise le découplage des législatives et de la présidentielle et la tenue des législatives en 2021 à cause de la situation sécuritaire. Partagez-vous cet avis ?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé