Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la conférence internationale sur l’élimination des mutilations génitales féminines se tiendra à Ouagadougou du 22 au 25 octobre
Pays-Bas: la justice permet l’inscription «sexe neutre» sur une carte d’identité (RFI)
Djibo: plusieurs présumés terroristes s'évadent dans l'attaque de la brigade de gendarmerie de la ville ce 18 octobre dans la nuit
Coopération: Jean Yves le Drian  réaffirme le soutien de la France au Burkina dans la lutte contre le terrorisme  
Burkina: Aminata SANA/CONGO est nommée Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire  du Burkina en République Fédérative du Brésil
Afghanistan: le chef de la police de Kandahar tué à deux jours des élections
Russie: au moins 18 morts lors d'une attaque dans un collège technique en Crimée
Burkina: en 2018, les actions de soutien aux personnes vulnérables s’élèvent à 81 milliards FCFA (AIB)
Football: les Étalons font match nul 0-0 face au Botswana et perdent la première place du groupe I au profit de la Mauritanie
Burkina: l’arrimage du fichier électoral à la base de données de l’Oni inquiète toujours l’opposition politique

ENVIRONNEMENT

Le chef de l’Etat burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et son homologue français,  Emmanuel Macron, ont inauguré ce mercredi, à Zagtouli, la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest.

Avec sa capacité de 30 MW et ses 129 600 panneaux solaires sur une superficie de 60 hectares, l’équivalent de 84 terrains de football, la centrale solaire de Zagtouli permettra de fournir de l'énergie propre à 660 000 personnes tout en réduisant par quatre le coût de production.

La mise en service de cette centrale représente un gain d’émissions de 26 000 tonnes de CO2 par an. Sa construction réalisée par l’entreprise CEGELEC (groupe Vinci) et des entreprises locales a duré à peine plus d’un an et a mobilisé jusqu’à 400 employés.

 «A ce jour c’est la plus grande centrale solaire photovoltaïque de l’Afrique de l’ouest d’une capacité de 33 mégawatt-crête (unité qui mesure la puissance maximale de production)», assure le chef de projet, Saïdou Nana, en précisant qu’elle va «permettre de donner beaucoup plus d’énergie à la Sonabel pour qu’elle puisse distribuer à ses abonnés».

Le projet répond aux priorités fixées par le gouvernement burkinabè dans le cadre du Plan National de Développement économique et Social (PNDES) et aux engagements pris lors de la COP 21. Le président du Faso Roch Kaboré, précise d’ailleurs que c'est la matérialisation de son engagement de faire du mix énergétique au Burkina. Il a également promis la mise en place d'un projet d'électrification solaire dénommé «Yeleen» à partir de 2018.

La centrale solaire de Zagtouli a été financée par le gouvernement burkinabè et par un don de l'Union européenne de 25 millions d’euros (environ 16,4 milliards FCFA), accompagné d’un prêt de 22,5 millions d’euros (environ 15 milliards FCFA) de l'Agence Française de Développement (AFD).

Elle est le premier jalon d’un vaste programme de développement de la production d’énergie solaire au Burkina Faso avec l’objectif de fournir d’ici 2020 plus de 100 MW d’énergie solaire sur le réseau du Burkina Faso, soit environ 30% de la production totale du pays.

Cette inauguration précède de quelques semaines la mise en service d’une autre infrastructure majeure financée par l’Union européenne (FED et BEI), la Banque mondiale et la France : l’interconnexion avec le Ghana qui permettra au Burkina Faso de disposer d’une nouvelle source d’énergie fiable et peu coûteuse au bénéfice des populations qui verront une amélioration importante du service d’électricité.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Des mots pour le dire...

Sondage

Pour enrayer la montée du terrorisme au Burkina, la France se dit disposée à lui apporter le même soutien militaire qu’au Mali. Selon cette aide est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé