Aujourd'hui,
URGENT
Mali: Soumaïla Cissé rejette par avance les résultats de la présidentielle (RFI)
Burkina: Aïd El Kébir ou Tabaski sera célébrée le mardi 21 août 2018 sur toute l’étendue du territoire national (Faib)
Kongoussi: la dépouille d’une adolescente de 12 ans, recherchée depuis 5 jours, repêchée dimanche du Lac Bam, la tête amputée (AIB).
Cameroun: 7 soldats formellement identifiés dans la vidéo d’exécutions de deux femmes et leurs enfants arrêtés (RFI)
RCA:  trois groupes d’ex-Seleka annoncent une alliance au nom de la paix
Burkina: 4 gendarmes et un civil tués dans l'explosion d'une mine artisanale dans l'Est du pays (AIB)
Soudan du Sud: le président Salva Kiir amnistie Riek Machar et des groupes armés (RFI)
Diplomatie: la Colombie reconnaît officiellement l’Etat de Palestine
Burkina: les inondations ont causé 4922 sinistrés et 7 décès du 1er mai au 7 aout 2018 (Ministère de la Solidarité nationale)
Côte d'Ivoire: le PDCI se retire des discussions pour un parti unifié RHDP (RFI)

ENVIRONNEMENT

Le prix Ofab (Forum Ouvert sur la biotechnologie agricole) session 2018 a été officiellement lancé ce mercredi 20 juin 2018 à Ouagadougou.  Ce concours d’excellence en journalisme sur les  biotechnologies agricoles vise à encourager les médias dans la collecte des données, le traitement et la diffusion de l’information sur les avancées  scientifiques et les résultats de la recherche agricole à l’endroit du grand public. Au cours du point de presse tenu à cet effet, les organisateurs ont dévoilé les grandes lignes de la présente édition.

Les grandes avancées scientifiques ont quelques fois été accompagnées de controverses et de préoccupations d’éthiques comme le cas des OGM (organismes génétiquement modifiés). Selon l’avis de certains chercheurs, les OGM peuvent être des alternatives aux multiples contraintes émergentes dans un contexte permanent de changement climatique.

A la question de savoir si les OGM ne constituent  pas une menace pour l’environnement, le Dr Hamidou Traoré,  directeur de l'Institut de l'environnement et de recherches agricoles (INERA) répond : « les structures qui manifestent contre les OGM usent de leur droit et c’est normal. Pour arriver au processus final de  création d’un OGM, nous prenons en compte toutes ces questions environnementales et du reste l’agence nationale de biosécurité a été créée pour prendre en compte toutes ces préoccupations. En cas de risque environnemental ou sur la santé humaine ou animale, l’agence ne va pas autoriser la commercialisation d’un OGM ».

Dans l’optique de promouvoir la communication sur les nouvelles avancées scientifiques et technologiques, l’Inéra a signé un accord de collaboration avec le Centre National de la Recherche Scientifique et Technologique (CNRST) et la Fondation Africaine pour les Technologies Agricoles (AATF) en 2012 pour faciliter l’établissement et l’animation de l’OFAB qui est présent dans sept pays africains dont le Kenya, l’Ouganda, l’Ethiopie, la Tanzanie, le Nigéria, le Ghana, et le Burkina Faso comme seul pays francophone.

Le prix Ofab a pour objectif  d’encourager les journalistes dans la collecte, le traitement de données et la diffusion de l’information sur les avancées scientifiques dans le domaine agricole. Peuvent participer, les journalistes nationaux ou étrangers de tous les types de médias tels la presse écrite, la presse en ligne, la  télévision, la radio et les blogs.

Pour les critères, il faudra que le journaliste au niveau de son œuvre, tienne compte de l’apport des biotechnologies agricoles dans le développement même du Burkina Faso et de l’Afrique. Aussi, leurs œuvres devront montrer comment les biotechnologies agricoles peuvent contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

« Nous rappelons qu’il  y a trois prix.  A la suite de ces trois prix qui vont être décernés par un jury bien sélectionné et  impartial, les trois lauréats  vont aller se confronter  aux meilleurs des autres pays au niveau africain et cela se va se tenir au Burkina au cours d‘une une grande réunion en septembre 2018 » a affirmé le Dr Hamidou Traoré.

La période de dépôt des productions s’étale du 22 juin au 27 juillet 2018 et les œuvres en compétition sont celles produites et diffusées dans un organe de presse burkinabè paraissant au Burkina Faso ou dans un blog durant la période du 30 juin 2017 au 27 Juillet 2018.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir