Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le Premier ministre Christophe Dabiré obtient la confiance de l'Assemblée nationale avec 84 voix sur 127
RDC: Médecins sans frontières suspend ses activités dans la région de Masisi
Tapoa (Est): un commissariat et une école incendiés à Namounou, pas de perte en vie humaine (AIB)
CAN U20: les Aiglons du Mali sacrés vainqueurs après avoir disposé du Sénégal aux tirs au but (3-2) après un score d'un but partout
Mozambique: le fils de l’ex-président arrêté pour corruption
Burkina: 4 douaniers en service de contrôle routier à Nouhao à environ 10 km de Bittou et un civil tués au cours d'une attaque terroriste
Côte d'Ivoire: Guillaume Soro lance un «comité politique» après sa démission de l'Assemblée nationale
Etats-Unis: Donald Trump décrète l'«urgence nationale» pour construire son mur
Burkina: environ 55 milliards de FCFA à mobiliser pour la mise en oeuvre du plan d’urgence 2019
Djibo: 2 militaires tués et 6 autres blessés dans l’explosion d’un corps piégé

ENVIRONNEMENT

En attendant l’ouverture officielle de la chasse le 1er novembre prochain, les concessionnaires de zones de chasse du Burkina étaient chez le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba ce mercredi 8 août 2018. L’objectif était pour eux, de faire part au chef du gouvernement, leurs difficultés et demander appui et conseils.


Rien ne marche sans sécurité. C’est à ce titre que les concessionnaires de zones de chasse sont allés expliquer leurs difficultés à Paul Kaba Thiéba. Lesquelles difficultés se résument à la quiétude des animaux et des personnes exerçant dans ce domaine. Les zones les plus concernées selon Franck Alain Kaboré, président du royaume du trophée (les zones de chasse du Burkina) et président de la Fédération Ouest-Africaine de la chasse sportive, sont la région de l’Est et la zone présidentielle. «Nous avons fait des propositions concrètes au Premier ministre et j’avoue que les discutions ont été franches mais souffrez que nous rendons d’abord compte à qui de droit», a laissé entendre M. Kaboré.

Franck Alain Kaboré avoue que le chef du gouvernement a eu une oreille attentive à leurs préoccupations. Il explique d’ailleurs que le Burkina est le premier pays en matière de conservation de la faune dans la sous-région. «Faisons en sorte de na pas perdre cet héritage pour les générations futures. Permettons aux autres de ne pas être obligés d’aller ailleurs chercher les espèces pour montrer aux prochaines générations», conseille M. Kaboré. Il apprécie donc la réaction du Premier ministre qui selon lui, a même retenu des dates pour des actions à venir.

En rappel, la chasse commence officiellement le 1er novembre prochain et ce, pendant 6 mois. Au Burkina, il n’y a que deux femmes concessionnaires dont la plus jeune est Nadège Bamboré dont la zone de chasse se trouve dans la région des Hauts-Bassins, plus précisement à Houndé.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

FESPACO 2019

Sondage

Roch Kaboré a nommé un nouveau Premier ministre à un moment où le dialogue social, la relance économique et les défis sécuritaires s'imposent comme challenges. Christophe Dabiré sera-t-il l’homme de la situation?

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé