Aujourd'hui,
URGENT
Mali: Soumaïla Cissé rejette par avance les résultats de la présidentielle (RFI)
Burkina: Aïd El Kébir ou Tabaski sera célébrée le mardi 21 août 2018 sur toute l’étendue du territoire national (Faib)
Kongoussi: la dépouille d’une adolescente de 12 ans, recherchée depuis 5 jours, repêchée dimanche du Lac Bam, la tête amputée (AIB).
Cameroun: 7 soldats formellement identifiés dans la vidéo d’exécutions de deux femmes et leurs enfants arrêtés (RFI)
RCA:  trois groupes d’ex-Seleka annoncent une alliance au nom de la paix
Burkina: 4 gendarmes et un civil tués dans l'explosion d'une mine artisanale dans l'Est du pays (AIB)
Soudan du Sud: le président Salva Kiir amnistie Riek Machar et des groupes armés (RFI)
Diplomatie: la Colombie reconnaît officiellement l’Etat de Palestine
Burkina: les inondations ont causé 4922 sinistrés et 7 décès du 1er mai au 7 aout 2018 (Ministère de la Solidarité nationale)
Côte d'Ivoire: le PDCI se retire des discussions pour un parti unifié RHDP (RFI)

ENVIRONNEMENT

En attendant l’ouverture officielle de la chasse le 1er novembre prochain, les concessionnaires de zones de chasse du Burkina étaient chez le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba ce mercredi 8 août 2018. L’objectif était pour eux, de faire part au chef du gouvernement, leurs difficultés et demander appui et conseils.


Rien ne marche sans sécurité. C’est à ce titre que les concessionnaires de zones de chasse sont allés expliquer leurs difficultés à Paul Kaba Thiéba. Lesquelles difficultés se résument à la quiétude des animaux et des personnes exerçant dans ce domaine. Les zones les plus concernées selon Franck Alain Kaboré, président du royaume du trophée (les zones de chasse du Burkina) et président de la Fédération Ouest-Africaine de la chasse sportive, sont la région de l’Est et la zone présidentielle. «Nous avons fait des propositions concrètes au Premier ministre et j’avoue que les discutions ont été franches mais souffrez que nous rendons d’abord compte à qui de droit», a laissé entendre M. Kaboré.

Franck Alain Kaboré avoue que le chef du gouvernement a eu une oreille attentive à leurs préoccupations. Il explique d’ailleurs que le Burkina est le premier pays en matière de conservation de la faune dans la sous-région. «Faisons en sorte de na pas perdre cet héritage pour les générations futures. Permettons aux autres de ne pas être obligés d’aller ailleurs chercher les espèces pour montrer aux prochaines générations», conseille M. Kaboré. Il apprécie donc la réaction du Premier ministre qui selon lui, a même retenu des dates pour des actions à venir.

En rappel, la chasse commence officiellement le 1er novembre prochain et ce, pendant 6 mois. Au Burkina, il n’y a que deux femmes concessionnaires dont la plus jeune est Nadège Bamboré dont la zone de chasse se trouve dans la région des Hauts-Bassins, plus précisement à Houndé.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir