Aujourd'hui,
URGENT
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  
Sport: le Burkinabè Sita Sangaré nouveau président de la Commission de Futsal et de Beach Soccer de la CAF. 
Burkina: les agents de santé à base communautaire traînent 12 mois d'arriérés de salaire. 

©RTB

ENVIRONNEMENT

Les Eaux et Forêts du Burkina ont saisi 20 peaux de crocodiles et deux pointes d’ivoire d’éléphants. La présentation à la presse des spécimens d’animaux sauvages intégralement protégés est intervenue ce 16 août 2019 à Ouagadougou. Une synthèse de la RTB.

Face à la presse, le Commandant des Eaux et Forêts, Lassané Dénis Nikiéma a présenté la saisie de spécimens d’animaux sauvages intégralement protégés. Il s’agit de 20 peaux de crocodiles et 2 pointes d’ivoires d’éléphants saisies par les agents de la direction  des Opérations des Eaux et Forêts le 31 juin 2019 et 19 juillet dernier des mains de braconniers.

Pour lui, cette recrudescence du braconnage fait suite au problème sécuritaire que connait le pays ces dernières années. Or, selon le décret n°2017-0238-PRESPM/MEEVCC, l’éléphant et le crocodile sont des espèces intégralement protégées, donc interdits d’abattage.

La présente saisie, a indiqué le Commandant Nikiéma, a permis d’interpeller 7 individus dont 4 dans le trafic des peaux de crocodiles à Zorgho et 3 dans celui des ivoires à Pô. « Ces 7 individus sont déposés au Commissariat de Police et la justice suit son cours sur le dossier », a-t-il précisé.

Le Burkina Faso disposant de 6000 têtes d’éléphants sur les 12 000 au plan ouest-africain, le commandant Nikiéma a lancé un appel pressant de protéger cet héritage que la nature nous a offert.

RTB

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Rien n'a été trouvé!

Rejoins-nous sur Facebook

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé